Devenir courtier immobilier

Annonce

Résumé : Étudiant ou professionnel en reconversion, vous aimeriez devenir courtier immobilier ? Nous vous expliquons toutes les grandes étapes pour être un expert en courtage immobilier en France, en Suisse et même au Québec !

Démarches pour devenir courtier immobilier en France

Comment devenir courtier immobilier ? Il est possible de devenir courtier immobilier suite à quelques années d’études ou pour une reconversion professionnelle. Le parcours pour être courtier immobilier est le suivant :

  1. Suivre une formation dédiée
  2. Se déclarer et prendre une Assurance Responsabilité Civile Professionnelle
  3. Se syndiquer
  4. Construire son réseau professionnel
  5. Trouver des clients

Comment devenir courtier immobilier commercial ?

La plupart des personnes aspirant à devenir courtier immobilier souhaitent commencer leur carrière dans une agence de courtage immobilier. Ces structures regroupent de nombreux courtiers et permettent de se forger une expérience tout en étant protégé de certaines contraintes stressantes comme la recherche de client ou l’entretien du réseau de partenaires. C’est une solution intéressante pour les jeunes diplômés qui souhaitent avoir un peu d’expérience avant de se lancer en indépendant.

Pour devenir courtier immobilier dans une agence comme Re/Max ou ABCourtage, il faut présenter à l’entretien d’embauche au minimum un diplôme ou une formation solide dans le domaine commercial ainsi qu’une expérience réussie dans la relation client. Les personnes en situation de reconversion professionnelle peuvent donc aspirer à prendre ces postes si elles se forment au préalable.

À noter

Certaines agences proposent à leurs nouveaux employés une formation diplômante sur le métier de courtier immobilier. En tant que commercial, vous devez connaître les bases de la profession, mais il n’est pas nécessaire d’en connaitre immédiatement les subtilités.

Les courtiers en agence bénéficient de la sécurité d’un salaire fixe, augmenté de commissions variables en fonction des performances individuelles sur les négociations de prêt, ainsi que des avantages sociaux que lui confèrent le statut de salarié dans l’entreprise.

Annonce

Comment devenir courtier immobilier indépendant ?

Si vous souhaitez devenir courtier et travailler à votre compte, en dehors d’une structure d’agence, il y a quelques démarches supplémentaires à entreprendre. Il est bien sûr recommandé d’avoir une certaine expérience du métier ainsi que quelques contacts dans les établissements bancaires pour faciliter le lancement de votre activité. Une connaissance du milieu et des attentes des clients sera un réel atout pour le développement de votre renommée.

Devenir courtier immobilier indépendantPremièrement, il est essentiel de vous enregistrer comme activité indépendante afin d’avoir votre carte professionnelle. Aucun client ne vous accordera sa confiance si votre activité n’est pas déclarée et assurée. Il faudra donc s’assurer de s’enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés, s’inscrire à l’Orias ou au registre Unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance en tant qu’IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement).

Pensez également à vous protéger en prenant une assurance responsabilité civile professionnelle. En tant qu’indépendant, vous ne bénéficiez pas de la protection qu’une structure d’entreprise peut vous apporter et en cas de litige, il faut vous prémunir des conséquences d’une plainte, par exemple.

Bon à savoir

Lors de votre signature de contrat pour travailler avec un client, faites également signer un mandat de recherche exclusif. Cela vous assurera d’être le seul courtier engagé par votre client et de toucher votre cachet à la fin de la mission.

En tant qu’indépendant, c’est à vous qu’il revient également de construire et d’entretenir votre réseau de partenaires. Avoir une certaine expérience du terrain peut alors être un véritable atout puisque vous avez alors votre propre carnet de contact que vous pourrez réactiver pour votre client une fois devenu courtier indépendant. Votre force en tant que professionnel indépendant est de pouvoir nouer un lien plus personnel avec vos clients mais également vos partenaires bancaires.

Alimenter son réseau, trouver des clientsPour terminer, il va vous falloir trouver des clients. Les agences de courtage immobilier peuvent s’appuyer sur de plus grands moyens pour communiquer et se faire connaître du public, aussi faudra-t-il privilégier le réseau, le bouche-à-oreille ainsi que votre bonne réputation pour remplir votre agenda. Là encore, vos partenaires et vos connaissances dans le milieu de l’immobilier sont vos plus précieux atout puisqu’ils peuvent partager votre nom aux clients qu’ils rencontrent.

Veillez également à être présent en ligne en mettant en avant votre activité professionnelle via un blog, alimenté régulièrement, ou une page Internet au nombre de votre entreprise et qui présentera vos compétences, vos contacts et vos tarifs de courtier. Le professionnalisme et la transparence sont très apprécié dans le milieu et sont les principaux critères de recherche d’un courtier immobilier. Et bien sûr, prenez soin de vos clients, ils sont vos meilleurs porte-parole !

Peut-on devenir courtier immobilier sans diplôme ?

Pour tous les courtiers immobiliers indépendants, il est malheureusement obligatoire de présenter certains niveaux de formation pour pouvoir s’enregistrer comme intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement :

  • Détenir un diplôme équivalent à Bac +2 dans le domaine Banque Finances Assurances
  • Pouvoir justifier de 6 mois d’expérience minimum en réalisation d’opérations de banque ou de services de paiement au cours des 2 années précédant l’immatriculation à l’Orias.
  • Suivre une formation minimum avec un établissement de crédit,  une entreprise d’assurance, d’un établissement de paiement ou au sein d’un organisme de formation spécifique.

Les formations pour devenir courtier immobilierUn examen de contrôle des compétences est également réalisé à la suite de la formation avant d’accepter l’enregistrement à l’Orias. Il est donc impossible pour un courtier indépendant de ne pas justifier d’un diplôme ou d’une formation diplômante s’il souhaite exercer légalement son activité.

Pour les courtiers immobiliers en agence, les recruteurs exigent tous une formation minimum de deux ou trois ans dans le domaine commercial. Ces formations doivent donner lieu à un diplôme ou à une attestation équivalente. Certaines agences de courtage imposent à leurs nouveaux employés une formation lors de leur arrivée, cependant les candidats doivent avoir des bases prérequises.

Annonce

Devenir courtier immobilier à l’étranger

Devenir courtier immobilier en Suisse

Si c’est en Suisse que vous rêvez de faire carrière en devenant courtier immobilier dans l’espoir d’un meilleur salaire, prenez garde à certains pièges. Il ne faut pas oublier que notre voisin francophone n’est absolument pas soumis aux mêmes législations que la France en matière d’assurances ou de registre du travail. La perspective de meilleurs revenus ne doit pas vous faire oublier de vous renseigner en amont sur les démarches à entreprendre.

Par exemple, si vous ambitionnez d’être un courtier immobilier indépendant en Suisse, c’est à la FINMA (l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers) qu’il faudra s’enregistrer pour déclarer son activité. Et si vous souhaitez fournir des prestations sur le territoire français en plus de celles en Suisse, l’inscription à l’Orias sera toujours de mise.

Déménager son activité de courtier immobilier en Suisse

La loi suisse est plus tolérante à l’égard des mentions légales à faire figurer sur un site pour en identifier le propriétaire. Cependant il ne faut pas se reposer sur cet élément pour faire un blog ou un site de moindre qualité car la transparence est tout aussi essentielle pour la confiance auprès des clients suisse que des clients français.

Pour terminer, soyez très au point sur le taux de change entre l’Euro et le Franc suisse ainsi que sur les taux immobiliers du marché. Même avec une grande expérience du terrain en France, vous vous retrouverez bien démunie sans ces connaissances si vous souhaitez devenir courtier immobilier de l’autre côté de la frontière.

Devenir courtier immobilier à Montréal

Nous terminerons avec le cas de courtiers immobilier souhaitant s’expatrier de l’autre côté de l’océan Atlantique, sur le territoire francophone du Québec. Sans la barrière de la langue (ou du moins une barrière bien moins haute à franchir), il peut être tentant de déménager son activité sur ce territoire. De grandes agences existent déjà sur place, aussi il peut être intéressant dans un premier temps de devenir courtier immobilier pour Royal Lepage ou Via Capitale.

Si la législation suisse peut sembler assez proche de celle en France due à la proximité géographie et culturelle, les assurances et normes de crédits au Québec sont, quant à elles, plus proches de celles pratiquées par les État-Unis et le Canada. Avant de décoller pour vous installer là-bas, il est donc recommandé de se renseigner auprès de l’OACIQ (l’Organisme d’auto réglementation du courtage immobilier du Québec), qui est l’autorité québécoise du courtage immobilier et hypothécaire.

Annonce

Pour aller plus loin :

Commentaires

Learn more about our process for controlling and publishing ratings