Comment rembourser son crédit immobilier en plein confinement ?

Résumé : Avec la crise du Covid 19, plusieurs millions de Français se retrouvent en situation de chômage partiel, d’autres sont tout simplement au chômage. Cette perte de revenus peut engendrer d’importantes difficultés financières, notamment lorsque l’on a un crédit immobilier à rembourser. Voici les solutions qui s’offrent à vous pour gérer le remboursement de votre prêt.

La crise sanitaire due au Covid 19 a provoqué la fermeture forcée de nombreuses entreprises et la mise en chômage partiel de plus de 9 millions de personnes. D’autres, comme les auto-entrepreneurs ou encore les artistes, sont en cessation d’activité et se retrouvent au chômage technique.

Entre la situation sanitaire et la situation économique, de nombreux particuliers ont des difficultés, voire sont dans l’impossibilité, de rembourser leurs mensualités de crédit immobilier. Deux solutions se présentent alors pour continuer de rembourser son crédit sans se mettre sa banque à dos.

Réduire le montant de ses mensualités

Avant toute chose, il faut contacter sa banque afin de lui faire part des difficultés financières rencontrées actuellement. Elle va alors étudier le dossier de prêt et aiguiller l’emprunteur vers la solution adéquate.  diminution mensualités

L’une de ces solutions peut être de réduire le montant de ses mensualités de remboursement. En effet, lorsqu’il rencontre des difficultés financières, l’emprunteur peut faire jouer la clause de modulation présente dans tous les contrats de crédit immobilier. Cette clause permet de diminuer temporairement le montant des mensualités de l’ordre de 10 à 30% selon les banques.

Néanmoins, plusieurs conditions s’imposent lors de l’activation de cette clause :

  • Avoir déjà effectué un à deux ans de remboursement.
  • Respecter la limite de l’allongement de la durée d’un prêt (2 ans).
  • S’acquitter du paiement d’éventuels frais de dossier.

Réduire le montant de ses mensualités est donc une solution temporaire (durant 12 mois minimum), mais qui entraîne un allongement de la durée du crédit immobilier. De plus, la réduction ne concerne que le crédit en lui-même et non l’assurance de prêt.

Reporter le remboursement

Il existe une clause dans certains contrats de prêt qui permettent de reporter le paiement de ses mensualités. Cette solution s’impose dans le cas où la réduction des mensualités n’est pas suffisante et que votre santé financière est en grand danger. suspendre mensualités

La suspension des remboursements ne peut se faire que pour les crédits qui ont au minimum deux ans. Ainsi, les banques prévoient souvent la possibilité de suspendre entre une et douze échéances maximum.

En revanche, même si les mensualités sont suspendues, l’emprunteur doit malgré tout payer l’assurance de prêt, tout comme dans le cas de la réduction des mensualités.

Le report du remboursement va nécessairement entraîner un allongement de la durée du prêt et donc ajouter des intérêts à votre emprunt.

Quelle solution choisir ?

Que ce soit le report ou la diminution des mensualités, il faut garder en mémoire que la durée du crédit immobilier va être allongée, que les intérêts augmentent et que ces opérations entraînent des frais de dossier.

Cependant, dans la mesure où la réduction des mensualités permet malgré tout de ne pas interrompre le remboursement, le coût financier final est moindre pour l’emprunteur. De ce fait, il s’agit de la solution à privilégier si les finances le permettent.

Pour en savoir davantage sur les façons de gérer le remboursement de son crédit immobilier durant le confinement, lisez cet article du Figaro Immobilier.

Redactor

Written by Maxime

Mis à jour le 22 Juin, 2020