Pour encourager la transition énergétique et atteindre les objectifs fixés par loi de réduction des émissions carbone et gaz à effet de serre, l’État encourage et soutient les ménages qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Isolation, chauffage, eau chaude, c’est le moment de réduire vos factures, de faire un geste pour l’environnement et donc d’investir au profit d’équipements moins énergivores !

Des primes, pour quels travaux ?

De nombreux domaines peuvent bénéficier de primes, en voici les principaux :

  • Isolation : toiture, murs, fenêtres ou sol pour limiter efficacement et durablement les pertes de chaleur.
  • Système de chauffage : remplacement des chaudières à fioul ou à gaz par des équipements à haute performance énergétique.
  • Production d’eau chaude sanitaire avec notamment l’installation de chauffe-eau thermodynamique ou de chauffe-eau solaire individuel.

MaPrimeRénov’ : ouverte à tous

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ a remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique et les aides de l’ANAH, l’agence nationale de l’habitat. Sans condition de ressources, cette prime énergie est accessible à tous les propriétaires et à tous les copropriétaires de logement construit depuis au moins 15 ans (2 ans s’il s’agit de remplacer une chaudière à fioul). Plusieurs bonifications sont prévues : un bonus sortie de passoire quand les travaux permettent de sortir le logement de l’état de passoire thermique, mais aussi un bonus bâtiment basse consommation pour récompenser l’obtention de l’étiquette énergie A ou B.

Le montant de la prime est forfaitaire. Il est calculé en fonction des revenus du foyer et du gain écologique généré par les travaux qui bénéficient d’une TVA à 5,5 %.

Le coup de pouce des fournisseurs d’énergie

Pour financer la transition écologique, les grands acteurs du marché de l’énergie sont obligés par l’État d’aider les particuliers à réduire leur consommation d’énergie. Ils peuvent ainsi distribuer des aides financières pour financer tout ou une partie des travaux qui améliorent la performance énergétique d’un logement. Il existe plusieurs primes coup de pouce et elles sont accessibles à tous : chauffage et/ou isolation, rénovation globale d’une maison individuelle ou encore d’un bâtiment résidentiel collectif.

L’aide est calculée en fonction de l’économie d’énergie qui résultera des travaux, qui eux, bénéficieront d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Des primes bonifiées et cumulables

Sous certaines conditions de ressources, et si le logement concerné est votre résidence principale, les primes énergie peuvent être bonifiées et donc plus élevées. Les ménages aux revenus modestes à très modestes peuvent bénéficier d’un soutien renforcé.

À savoir aussi : les primes énergie sont cumulables avec d’autres aides et cofinancements comme l’éco-prêt à taux zéro, les aides des collectivités locales ou celles d’Action logement.

Une condition : des professionnels certifiés pour vos travaux

L’obtention de primes énergie dépend de plusieurs critères (nature des travaux, région, ressources…), mais aussi de la qualification du professionnel qui effectuera les travaux. C’est obligatoire pour bénéficier d’une prime : faites appel à des professionnels certifiés, un choix facilité par Ledabelle.com qui vérifie les qualifications et notamment que les artisans soient Reconnus Garant de l’Environnement (RGE). Ce label atteste de l’expertise d’un artisan en matière de rénovation énergétique et ouvre droit aux primes. Le site permet aussi de comparer des devis de prestataires près de chez vous.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.