Record des taux les plus bas

Résumé : C’est un nouveau record ! En 2019, le taux immobilier moyen est encore descendu, atteignant un seuil encore jamais vu depuis les années 40. Et comme si ce n’était pas assez, les banques assouplissent leurs conditions d’accès aux prêts immobiliers. Mais jusqu’où ira cette baisse ?

Encore et toujours plus bas

Mi-novembre, les taux immobiliers sont encore descendus, établissant un nouveau record en France : à peine plus de 1,05 % d’intérêts, une aubaine pour tous les particuliers à la recherche d’une solution de prêt pour financer leur projet immobilier ! Pour être précis, ils ont été enregistrés ainsi en Février 2020 :

  • 0,92 % sur une durée de 15 ans
  • 1,08 % sur une durée de 20 ans
  • 1,33 % sur une durée de 25 ans

L’observatoire Crédit Logement – CSA précise, après avoir fait le constat de cette baisse qui n’en finit plus, que les taux sont aujourd’hui 5 fois plus bas qu’au début des années 2000. Plus impressionnant encore, ils sont 12 fois plus bas que dans les années 80, de quoi faire réfléchir tous les propriétaires ayant souscrit leur prêt à l’époque.

D’ailleurs, bien que le taux moyen soit descendu, le délai accordé aux emprunteurs reste très élevé : en moyenne 19 ans, une des plus longues durées de remboursement.

Bien entendu, ces chiffres représentent toujours le taux d’un crédit en brut, c’est-à-dire sans les charges du taux de l’assurance, de la garantie, etc. Néanmoins, l’affaire reste excellente pour les consommateurs car ce n’est pas la seule nouveauté : en plus des taux records et des longues durées de prêt malgré un prix du marché de l’immobilier qui reste très élevé, les banques se montrent bien plus souple quant à l’apport personnel.

Ce paysage bancaire est une occasion en or pour les ménages les plus faibles ou les plus jeunes : malgré le peu de capital qu’ils peuvent avoir pour un apport, les banques sont prêtes à leur accorder un crédit pour devenir propriétaire et investir dans un projet immobilier sur 20 ans.

Pourquoi les taux immobiliers dégringolent ?

Pourquoi les taux baissent ?Si vous ne le savez pas encore, la cause de cette chute perpétuelle se trouve principalement du côté de la BCE, Banque Centrale Européenne. Cette institution a pris en 2016 la décision de baisser le taux Euribor. Ce taux est celui auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles. Avec un taux Euribor très bas, elles ne font donc plus autant de profit sur le prêt entre elles qu’elles n’en font en prêtant aux particuliers.

Il faut donc se tourner vers les particuliers pour espérer toucher des intérêts, mais comment les inciter à demander un crédit ? En baissant les taux, tout simplement ! Avec des intérêts réduits, les particuliers sont beaucoup plus enclins à envisager un crédit immobilier et les banques peuvent alors espérer signer plus de contrat de prêts. La concurrence est rude, tous les établissements bancaires veulent attirer à eux les emprunteurs, ce qui les encourage à se montrer d’autant plus compétitifs sur les taux.

La Banque Centrale Européenne ayant décidé de maintenir son taux Euribor tel qu’il est, les banques ne voient pas l’intérêt d’arrêter de se détourner des emprunteurs et donc, la tendance se maintient.

La baisse va-t-elle se poursuivre ?

C’est la question que tout le monde se pose : passera-t-on à des taux de 0,70 % pour des prêts immobiliers sur 20 ans ? Peut-on espérer toujours plus de baisses ? Quel est le seuil critique sous lequel il sera impossible de passer ?

Car voilà bien le problème : les banques accordent des crédits car il est rentable pour elles d’en proposer aux particuliers, cependant les intérêts doivent rester suffisant si elles ne veulent pas prêter à perte. Il arrivera donc un moment où elles ne pourront plus baisser les taux car ceux pratiqués actuellement sont déjà exceptionnellement bas pour elles.

Cependant un second phénomène est suivi de prêt par l’observatoire CSA : beaucoup plus de ménages peuvent investir et l’apport étant très faible, il a été constaté que le montant emprunté avait tendance à augmenter. C’est aussi à cause du prix de l’immobilier actuellement, qui lui n’est pas descendu.

Pour résumer, beaucoup de monde est en train d’emprunter de grosses sommes pour acheter des biens sur de longues périodes. Si pour l’instant tout est contrôlé, y compris les nouvelles conditions dans lesquelles les organismes bancaires prêtent, il ne faudrait pas que l’équilibre se brise et ne crée de crise financière autour de l’immobilier.

Jusqu'à quand investir ?

Sources :
cbanque.com
lesechos.fr
blogs.mediapart.fr

Redactor

Written by Sara

Mis à jour le 11 Juin, 2020

Commentaires

star star star star star

Learn more about our process for controlling and publishing ratings