Pour faire face aux épisodes de chaleur de plus en plus fréquents, de nombreux ménages sont désormais équipés d’un climatiseur. Cet appareil permet le rafraîchissement d’une pièce en cas de température excessive et peut même dans certains cas avoir un double usage chauffant dans le cas d’une climatisation réversible (à l’instar d’une pompe à chaleur). La climatisation reste toutefois un dispositif qui nécessite un entretien régulier pour le maintenir dans un bon état de fonctionnement. Quelles sont les obligations légales en matière de climatisation ? Pourquoi souscrire un contrat d’entretien de climatisation professionnel ? Quel est le prix de ce type de forfait ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les contrats d’entretien de climatisation.

Pourquoi souscrire un contrat d’entretien de climatisation ?

Même si le nettoyage manuel régulier de votre climatiseur est nécessaire, il ne sera malgré tout pas suffisant pour maintenir votre appareil en condition optimale de fonctionnement. Une climatisation mal entretenue et non-vérifiée régulièrement par un professionnel aura des conséquences importantes sur votre système de rafraîchissement :

  • Un fonctionnement très partiel ne garantissant plus un confort optimal pendant les périodes de forte chaleur;
  • Une dégradation rapide des composants qui nécessitera leur remplacement et retardera d’autant la rentabilisation de votre investissement;
  • Des risques de panne électrique généralisée;
  • Des risques de surconsommation électrique;
  • Une mauvaise qualité de l’air avec un impact sur votre santé (risques d’asthme, d’allergies voire de maladies plus graves). En effet, un filtre encrassé ne permettra plus d’assainir l’air ambiant et pourra entraîner l’apparition de bactéries, microbes et particules;
  • L’apparition de moisissures sur les murs directement liée à la mauvaise régulation du taux d’hygrométrie dans le logement avec pour conséquence la fixation de la vapeur d’eau et de l’humidité sur les parois.
  • Des risques de fuite sur l’unité extérieure nécessitant l’intervention impérative d’un professionnel pour ne pas endommager davantage le dispositif.

En quoi consiste l’entretien de climatisation ?

Si l’entretien de la climatisation passe en premier lieu par un nettoyage régulier (toutes les 2 à 3 semaines) des filtres par l’occupant du logement dès que l’indicateur lumineux s’allume, l’intervenant professionnel effectuera pour sa part plusieurs opérations de maintenance plus poussées pour garantir son fonctionnement optimal avec notamment : 

  • La vérification de la charge de gaz par la mesure de la pression et de la température avec la recharge du climatiseur en fluide frigorigène si nécessaire; 
  • La vérification du bon état de marche du circuit avec notamment le bon fonctionnement des connexions électriques, des protections mécaniques, de l’humidificateur ou encore la bonne étanchéité des liaisons; 
  • Le nettoyage du circuit de climatisation intérieure avec le dépoussiérage des filtres des unités intérieures et pulvérisation d’un bactéricide fongicide sur l’évaporateur intérieur;
  • Le nettoyage de l’évaporateur extérieur avec pulvérisation d’un bactéricide fongicide dans le bac à condensats pour empêcher le développement de bactéries et microbes autour du dispositif;
  • Le remplacement éventuel du filtre à air ou de toute autre pièce ou accessoire nécessaire au bon fonctionnement du dispositif;
  • Le contrôle du bon état de marche de l’appareil avec essai de mise en marche à chaud et à froid.

SI le recours à un professionnel pour un entretien de climatisation peut être effectué de façon ponctuelle, un contrat d’entretien annuel est préférable pour garantir le bon fonctionnement du dispositif en toute circonstance et tout au long de l’année.

Quelles obligations légales pour l’entretien de climatisation ?

Si le recours à un contrat d’entretien de climatisation récurrent n’est pas toujours obligatoire légalement, il est malgré tout fortement recommandé au regard des dispositions réglementaires que doivent respecter les propriétaires de climatiseurs et s’avère même indispensable dans certains cas.

Le décret n°2020-912 du 28 juillet 2020 fixe notamment de nouvelles dispositions pour l’entretien des systèmes thermodynamiques. Il prévoit entre autres l’obligation de faire intervenir un professionnel qualifié tous les 2 ans pour les propriétaires d’une installation de chauffage ou de climatisation avec une puissance nominale comprise entre 4 kW/h et 70 kW/h. Le premier entretien suivant l’installation d’un système thermodynamique doit donc être effectué au plus tard dans les 2 ans suivant la mise en place ou le remplacement de l’installation.

Par ailleurs, le contrôle de l’étanchéité du circuit frigorifique doit être effectué annuellement pour les installations de fluide frigorigène supérieures à 2 kgs avec une charge de réfrigérant supérieure à 5 tonnes équivalent de C02.

Après la révision, le professionnel devra alors délivrer une attestation de capacité du dispositif. La mise en place d’un registre de contrôle annuel valable 5 ans doit également être effectuée. 

En outre, pour les appareils de climatisation d’une puissance frigorifique d’au moins 12 kW/h, un contrôle de l’étanchéité du dispositif est obligatoire tous les 5 ans. Cette formalité s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Ce contrôle doit être réalisé par un inspecteur certifié qui doit être différent de l’entreprise mandatée dans le cadre du contrat annuel d’entretien. 

Quel prix pour un contrat d’entretien de climatisation ?

Si le contrat d’entretien annuel de climatisation n’est donc pas toujours obligatoire, il est fortement recommandé à plusieurs égards : 

  • Son coût annuel reste somme toute limité, se chiffrant dans une fourchette de 70 à 200€ et permettant d’avoir l’esprit tranquille tout au long de l’année en cas de problème. Ce forfait permet généralement de prendre en charge l’ensemble des coûts afférant à l’intervention dont notamment les frais de déplacement, le coût de la main-d’œuvre, la vérification de toutes les unités, le prix des pièces détachées, accessoires ou supports et fixations de rechange.

Pour les frais de déplacement, pensez bien à vérifier que votre logement se situe dans le périmètre d’intervention du plombier frigoriste ou de l’entreprise de climatisation chargée du contrat sous peine d’avoir à prendre en charge un supplément.

  • Le coût d’une intervention ponctuelle peut être très élevé, se situant régulièrement à un minimum de 50€ pour atteindre parfois jusqu’à 1400€ en cas de fuite du liquide frigorigène. Le climatiseur est un appareil fragile qui nécessite fréquemment des interventions et des démarches de nettoyage qui ne sont pas toujours accessibles au particulier lambda. A titre d’exemple, le coût de rechargement du liquide frigorigène est facturé entre 50 et 100€ par kilo, le changement de la pompe de relevage coûte environ 300€ et le comblement d’une fuite de liquide frigorigène peut atteindre plusieurs centaines d’euros voire 1200€.
  • Le fonctionnement de la garantie souscrite au moment de l’achat de l’appareil est pour certains fabricants assujettie à la souscription d’un contrat d’entretien. Ce suivi régulier vous couvre donc totalement dans le cas où une grosse panne interviendrait nécessitant le remplacement partiel ou intégral de l’installation compte tenu du prix d’installation d’une climatisation réversible notamment . Le contrat de maintenance clim permet dans ce cas d’avoir l’esprit tranquille et de bénéficier d’une intervention dans les meilleurs délais en cas de problème.

Le contrat d’entretien de climatisation est généralement souscrit annuellement et sujet à tacite reconduction. L’entreprise mandatée doit informer, par courrier recommandé, le propriétaire du climatiseur 3 mois avant la date d’échéance du contrat. En l’absence du respect de cette obligation, le propriétaire pourra alors se tourner vers un autre prestataire à tout moment et sans pénalité à supporter.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.