Déménagement : quelle assurance souscrire ?

Un déménagement est une étape bouleversante de la vie qui devient rapidement stressante. Outre le déplacement du mobilier et des autres équipements domestiques, il est nécessaire de prévoir une assurance couvrant les risques de blessures, de pertes ou la détérioration des effets personnels. Si on ne fait pas appel à un déménageur professionnel, quels sont les types de risques à assurer ?

Les risques physiques à prévoir

80 % des Français n’engagent pas de professionnels et gèrent personnellement leur déménagement en se faisant aider par leurs proches. Cependant, lors des transports des biens matériels, des accidents corporels peuvent survenir à tout moment dû à la contrainte physique.
Les chutes occasionnant une simple foulure, des fractures ou même un traumatisme sont fréquentes lors d’un déménagement. À part les chutes, il arrive qu’un verre ou autre objet tranchant se brise accidentellement et entraîne une blessure plus ou moins grave. Sans oublier les problèmes respiratoires survenant après une exposition aux poussières ou d’autres substances chimiques telles que le carburant ou le gaz domestique.
Dans ces cas-là, il est conseillé de recourir à votre mutuelle santé : la sécurité sociale ou bien la mutuelle GAV ou (Garantie des Accidents de la Vie). Seulement, les charges à payer pour vos soins ou pour votre hospitalisation peuvent être coûteuses. Alors que la somme remboursée par la mutuelle ne couvre que partiellement vos frais médicaux.
La solution : souscrire une assurance pour une durée limitée afin de couvrir les blessures physiques en plein déménagement. La souscription peut être contractée pour un jour, deux ou plus, selon la durée du déménagement. D’ailleurs, hormis le remboursement des frais médicaux, l’assurance prévoit une assistance en cas de blessure grave ou d’invalidité.

Les dommages matériels

Le déménagement expose les biens à de nombreux risques notamment le vol et la détérioration des effets personnels survenant en cours de route. Pour assurer la sécurité de vos biens, il est préférable de souscrire à une mutuelle.
Le cas est différent si le contrat d’habitation est associé à un contrat multirisque habitation. Cependant, il est conseillé de bien vérifier les conditions de remboursement en insistant sur les risques couverts, et surtout, les cas non garantis. Au cas où l’assureur ne prenne en charge qu’une partie des biens mobiliers, il est recommandé d’étendre la garantie aux avoirs non inclus.

Mise à part l’assurance pour dommage matériel, une assurance véhicule peut également être souscrite. Celle-ci couvre le transport des biens du point de départ jusqu’à la résidence finale. Surtout au cas où la camionnette utilisée est un véhicule de location ou appartient à un proche. Pour éviter tout problème, il est nécessaire de demander au propriétaire les risques couverts par son assurance véhicule comme le cas de vol ou d’incendie.

Les dommages survenant à d’autres personnes

Assurance responsabilité civile

Devant le développement des entreprises de déménagement professionnel, les Français semblent réticents à recourir à leur service. Ils veulent déménager par leurs propres moyens, en faisant appel à des amis ou à leur famille. Donc, si la personne qui aide subit accidentellement des blessures, celui qui déménage devra payer les frais de consultation, d’examen ou de soins médicaux. En effet, les cas de lésions à autrui engagent automatiquement la responsabilité civile de la personne qui les sollicite.
Dans ce cas, il est préférable de demander à l’avance aux proches s’ils bénéficient d’une assurance responsabilité civile ou d’une assurance accident. Si oui, en cas de blessures ou de dommage causés à une tierce personne, leur assureur se chargera du paiement des frais. Au contraire, s’ils ne sont pas couverts pour ces cas, il est préférable de contracter une assurance temporaire auprès d’une mutuelle. Cette souscription couvre les participants au déménagement pour toutes lésions corporelles ou pour responsabilité civile.

Engager un déménageur professionnel pour minimiser les risques

Si 80 % des Français déménagent par leurs propres moyens, les 20 % restant confient ce service à des professionnels. Dans la plupart des cas, le déménageur veille personnellement à l’assurance des biens, du véhicule utilisé ou de ses effets personnels jusqu’à la fin du contrat. Cependant, il faut rester vigilant et confirmer certains points avec le déménageur :

  • Assurance du contrat de base souscrit par le déménageur couvrant le dommage qu’il est susceptible d’occasionner au bien de celui qui déménage ;
  • Assurance supplémentaire en cas de dommage non prévu par le contrat multirisque d’habitation.

Article rédigé avec la collaboration de Détective Banque

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.