Au fil du temps et des saisons, la maison que l’on avait tant aimé acheter quelques années en arrière est devenue trop petite. Besoin de plus d’espace, envie de changement… peu importe la raison, il est temps d’entreprendre l’agrandissement de la maison de vos rêves en commençant par poser une extension.

Cependant, cette opération demande de respecter des règles, tant au niveau dimension qu’en matière d’esthétisme. Petit topo sur l’agrandissement d’une maison dans les règles de l’art.

 

Un agrandissement sur mesure dans les règles de l’art

 

Envisager des mètres carrés en plus, vouloir plus de luminosité dans sa maison, ce n’est pas une simple formalité.

En effet, agrandir sa maison vous contraint à faire appel à un architecte dès que la surface totale du projet (après travaux) dépasse 150 m2 (ou 170 m2 pour les demandes de permis de construire déposées avant le 1er mars 2017). 

Loin d’être une contrainte, l’appui d’un architecte est tout à fait conseillé même si votre projet n’atteint pas les limites prévues par la loi. Plus encore si vous souhaitez une extension plus petite qui demande donc à être optimisée. Heureusement, certains constructeurs sont également capables de prendre en charge la conception de votre projet et de vous conseiller, comme l’entreprise Chamois Constructeurs, que vous pouvez contacter pour toutes demandes concernant vos projets d’extension et d’agrandissement, et qui est capable de vous accompagner du début à la fin dans toutes vos démarches (40 ans d’existence).

Dans tous les cas, vous devez faire attention, à la fois aux règles d’urbanisme (PLU), à la nature de votre terrain mais aussi aux limites de votre propriété. Prenez en considération tous les éléments environnants qui sont liés de près ou de loin  avec votre projet.

 

Ce projet qui vous est cher doit être en accord avec la réglementation en vigueur, et notamment avec la réglementation thermique. La RT 2012 permet de réguler les consommations d’énergies. De plus en plus d’actualité, les maisons modernes s’inscrivent toutes dans le respect des normes environnementales. Au-delà de l’aspect contraignant de ces règles, elles présentent aussi des avantages, comme le fait que votre maison consommera finalement moins d’énergie, émettra moins de gaz à effet de serre, et votre facture sera nettement moins élevée qu’à l’accoutumée.

 

Ensuite, vous devez respecter les règles d’urbanisme. Elles sont définies par votre commune : couleurs, taille, hauteur, volume… Tout dépend des choix de votre commune par rapport à son  patrimoine historique. le plan local d’urbanisme est consultable en mairie et indique si la zone est constructible, fixe les règles applicables au terrain de la commune, peut imposer certaines règles architecturales,

et fixe si besoin les distances à respecter avec les constructions de ses voisins.

A la fin de vos travaux d’agrandissement, il est indispensable de déclarer aux services fiscaux l’extension de la surface habitable de votre maison sous les 90 jours.

 

Renseignez-vous auprès du service d’urbanisme de votre commune, ou au CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) de votre département.

 

L’extension : un champ de possibilités

 

Outre la pièce supplémentaire, c’est l’occasion rêvée de mettre au goût du jour votre habitation : plus moderne, alliance de rustique et du contemporain, lumière naturelle… Vous pouvez tout créer. Tout dépend de l’utilité que vous donnerez à cette pièce en plus. N’hésitez pas à vous rapprocher de constructeurs qui sont des professionnels du bâtiment et du sur-mesure, comme l’entreprise Kevin Construction, qui exerce depuis 10 ans et a déjà réalisé de nombreux projets, ce qui est un gage de qualité et une garantie de réussite !

Voici quelques idées pour aménager sur-mesure votre maison :

 

  • création d’un garage,
  • agrandissement en véranda,
  • création d’une chambre en plus ou d’un appartement,
  • dépendance,
  • bureau…

 

Quels type d’extension sont possibles ?

Il existe plusieurs sortes d’extensions. Pour cela, il vous faudra définir avec le constructeur de votre maison de votre projet exact. Il vous proposera donc :

 

  1. une extension par ossature bois et bardage
  2. une extension en murs béton préfabriqués
  3. ou une extension en béton cellulaire ou brique mono-mur

 

Pour ajouter une pièce et agrandir votre habitation, il peut s’agir d’une extension en construisant en dur, par l’installation d’une véranda (PVC, alu, bois ou métal), en aménageant les combles perdus… ou encore par la surélévation du toit ou de maison.

 

La véranda

 

C’est le meilleur moyen pour obtenir un espace ouvert sur l’extérieur, s’endormir à la belle étoile, se délasser dans un salon baigné de lumière, cuisiner et déjeuner près de la nature… La véranda a aussi des atouts en matière d’isolation. En effet, cette verrière permet de générer de la chaleur avec le rayonnement solaire. Reliée à votre maison par ses ouvertures, un air chaud va passer dans votre habitation et y circuler librement. En été, la différence de température entre la véranda et le reste de la maison va créer une ventilation naturelle agréable qui garantira la fraîcheur de votre intérieur.

Par ailleurs, les vitrages utilisés aujourd’hui pour les vérandas ont d’excellentes performances thermiques et phoniques et garantissent également une sécurité accrue, pour peu que vous choisissiez du verre antieffraction.

A noter que l’extension de maison comme la véranda fait partie des moins onéreuses.

 

L’aménagement des combles

 

Nombreuses sont les maisons qui comptent un petit espace sous le toit que l’on juge tous non aménageables. Et pourtant ! En modifiant la charpente, en posant un plancher porteur et en prenant en compte l’isolation, ces espaces exigus peuvent tout à fait amener un puits de lumière dans l’entrée, devenir une mezzanine, un large dressing, un coin lecture ou un spa. Tout est possible et cet aménagement peut devenir en réalité l’atout charme de la maison, la touche de rêve qui transformera totalement la maison de départ.

 

La surélévation du toit

 

Surélever la toiture n’augmente pas l’emprise au sol. C’est une solution moins connue mais qui peut s’avérer utile et notamment lorsque votre jardin n’est pas très grand. Renseignez-vous auprès d’un spécialiste pour savoir si cette entreprise est possible sur votre maison.

 

Eviter les pièges pour l’agrandissement de votre maison

 

Mal choisir le type d’extension

Vous avez un projet mal défini ? Vous souhaitez ajouter une seule pièce ou plusieurs ? Accessible plain-pied ? Quelle est la priorité : la taille, la luminosité ?

Tout va dépendre de ces questionnements de fond. Et selon les réponses, vous définirez s’il vous faudra plutôt vous lancer dans des travaux de surélévation de maison (souvent motivés par un manque d’emprise au sol), une extension simple ou, pourquoi pas, l’installation d’une véranda. Une fois toutes vos préférences mis à plat, soumettez-les à un professionnel (maçon, architecte, vérandaliste…) qui vous conseillera sur la solution la plus adaptée.

 

Passer outre les démarches légales

 

Comme nous le disions plus haut, des règles sont applicables dans le cas d’une extension de maison : déclaration préalable de travaux, permis de construire, déclaration aux services fiscaux. Il ne faut rien négliger et être avisé quant aux documents à fournir et dans quelles conditions les remplir.

 

Mal assortir extension et existant

 

Il s’agit certainement de l’erreur la plus courante. Lorsque l’on pense extension, agrandissement de maison, bien souvent, on imagine une pièce distincte du reste de la maison, et on se lance dans la construction sans tenir compte de l’existant. c’est alors que certains se retrouvent avec une extension très mal harmonisée au reste de la bâtisse.

Les architectes et les professionnels spécialisés dans l’agrandissement de la maison sont là pour vous aider à ne pas commettre cette erreur.

 

Sous-estimer son budget

 

Autre erreur à éviter : mal estimer le budget alloué à l’agrandissement de la maison. Comme tout travaux, l’extension a un coût. Compte tenu du type d’extension, de la surface et des experts à qui vous vous adressez, le coût ne sera pas le même.

Pensez à demander plusieurs devis à des professionnels et faites un tour à la Banque avant d’envisager le début de votre projet. On a tendance à classer du plus bas tarif au plus haut les genres d’extension allant de la véranda, à l’aménagement des combles jusqu’la surélévation et les plus gros travaux d’agrandissement.

 

Ne pas tenir compte en compte de qui vous entoure

 

Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) contient des règles très strictes et ce n’est pas pour rien. En matière de voisinage, il faut respecter distances, vis-à-vis, limites de propriétés… Tout ceci est très encadré pour ne pas qu’il y ait conflit entre voisins et pour ne pas porter atteinte à l’environnement et au patrimoine de chaque commune.

 

Faire un mauvais choix dans les matériaux

 

La construction, l’isolation et l’aménagement de l’agrandissement de votre maison demandent de choisir minutieusement les matériaux.

C’est d’ailleurs l’occasion d’opter pour des matériaux sains, écologiques et qui apporteront une plus-value de confort et d’esthétique à votre habitat.

D’autre part, comme nous le disions précédemment, pour toute extension supérieure à 150m² ou à plus de 30 % de la surface existante, il est obligatoire de construire en respectant les critères de la RT 2012, qui fixe un certain degré d’exigence environnementale. L’occasion donc d’opter pour des matériaux respectueux et performants.

 

Mal étudier le terrain avant l’extension

 

En ce qui concerne la création d’une nouvelle surface au sol, et donc la création de fondations, il sera nécessaire de réaliser une étude de sol. Cette étude permet d’identifier les conditions de stabilité du sol et est un gage de pérennité pour votre ouvrage. Autre étude à réaliser pour les travaux d’agrandissement de maison : celle de l’orientation et de l’implantation de votre extension dans une approche “bioclimatique”. Choisir judicieusement l’orientation et penser votre extension en fonction de son environnement vous permet ainsi de construire une maison plus agréable à vivre et d’optimiser ses apports en lumière et chaleur naturelle. Un confort assuré et des économies à la clés !

 

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.