Quels sont aujourd’hui les coups de pouce financiers et fiscaux pour rendre son habitation plus écologique ?

Les aides de l’Etat pour la transition énergétique

L’Etat nous encourage à réaliser des rénovations énergétiques dans notre habitation pour consommer moins d’énergie, utiliser des énergies renouvelables et finalement préserver notre environnement. Si ces travaux auront finalement un effet bénéfique sur nos factures d’énergie, la plupart d’entre nous n’ont pas la capacité d’assumer seuls ces investissements le plus souvent conséquents. C’est pourquoi l’Etat a mis en place depuis maintenant de nombreuses années des aides financières spécifiques. Voici un article pour y voir plus clair.

Les coups de pouce pour la rénovation énergétique

Les aides changent assez fréquemment, d’un quinquennat à l’autre, voire d’un gouvernement à l’autre. Dans ces conditions, difficile de se repérer dans ces incessantes modifications de la législation et de trouver l’information recherchée. Nous allons clarifier la loi en décrivant pour chaque dispositif le montant alloué, les conditions d’accès et le type de rénovations énergétiques concerné. Plus d’infos sur artisans-gard.fr.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Tous les particuliers sont éligibles au CITE, qu’ils soient imposables ou non, propriétaires ou locataires. Mais la rénovation énergétique doit seulement concerner leur résidence principale. Le taux du crédit d’impôt est compris entre 15 et 30% des frais engagés dans la rénovation énergétique, selon le type de travaux. Le crédit d’impôts ne peut dépasser 16000 euros pour un foyer fiscal comprenant un couple et 8000 euros pour une personne seule. Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt, la différence sera versée au foyer.

La TVA à 5.5%

L’installation des équipements et les prestations suivantes donnent aux propriétaires et les locataires droit à une TVA de 5.5% : les pompes à chaleur géothermiques, leur échangeur de chaleur souterrain, ainsi que les forages et terrassements nécessaires à leur installation, les isolations thermiques des parois vitrées, volets isolants et portes d’entrée, les matières de calorifugeage des équipements de chauffage ou des conduits d’eau chaude, les chaudières à condensation et certaines chaudières à micro-cogénération gaz selon leur puissance, les équipements de régulation de chauffage, les équipements de raccordement à un réseau de chaleur et les appareils de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable. Cette fois, les travaux réalisés dans la résidence secondaire sont éligibles à ce taux de TVA.

Eco-prêt à taux zéro

Un propriétaire peut souscrire à un éco-prêt à taux zéro pour financer des travaux de rénovation énergétique dans sa résidence principale, construite impérativement entre le 1er janvier 1948 et 1er janvier 1990. Un seul prêt sera accordé par habitation.

Le chèque énergie

Sachez que le chèque énergie ne permet pas seulement de payer ses factures d’énergie mais aussi de s’acquitter des dépenses liées à des travaux cités dans le paragraphe TVA à 5.5%.

Coup de pouce économies d’énergie

Jusqu’au 31 décembre 2020, ce dispositif, ouvert aux foyers modestes et très modestes, contribue financièrement à l’isolation des combles et au remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant une énergie renouvelable.

N’oubliez pas que certaines collectivités (exonération de taxe foncières) et certains fournisseurs d’énergie peuvent vous aider un coup de pouce (diagnostic, prime, prêt à taux bonifié…) pour réduire vos dépenses d’énergie et réaliser votre rénovation énergétique. Pour plus de détails, consultez la page officielle de l’Etat : https://www.economie.gouv.fr

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.