Entretenir ses appareils de climatisation est une opération à ne pas négliger et elle l’est pourtant bien souvent. Une bonne maintenance améliore à la fois le bon fonctionnement de l’appareil, prolonge sa durée de vie et également la qualité de l’air de l’habitat. Le nettoyage régulier de la climatisation s’avère nécessaire sinon elle peut nuire l’air ambiant et à votre santé. Alors, à quelle fréquence pour entretenir sa climatisation ?


La climatisation, soumise à une réglementation de contrôle d’étanchéité périodique


Le gaz à effet de serre utilisé comme liquide caloporteur par les climatiseurs est réglementé au niveau national et européen, suivant l’arrêté du 29 février 2016, et aussi au niveau international suivant le protocole de Kyoto. Cette réglementation stipule qu’un contrôle d’étanchéité périodique d’une fois par an minimum, réalisé par un professionnel ayant une attestation de capacité est obligatoire.
Cette réglementation concerne les climatisations industrielles ou de grande taille qui contiennent plus de 2 kg de liquide ou d’une puissance supérieure à 12 KW. La fréquence du contrôle est fonction du type et de la charge du fluide frigorigène dans le climatiseur.


Nettoyer sa climatisation soi-même


Sans se lancer dans une maintenance hautement technique, une climatisation a besoin d’être nettoyée, cela de façon systématique plusieurs fois par an.
La fréquence du nettoyage des filtres : une à deux fois par moi. Pour cela, il faut éteindre l’appareil puis retirer les filtres et enlever les poussières à l’aide d’un aspirateur. Puis, nettoyer les filtres avec de l’eau additionnée de savon. Une fois les filtres secs, les replacer dans le climatiseur. En cas d’usure des filtres, il faut les remplacer par des neufs.
La fréquence du nettoyage de l’unité intérieure : au moins deux fois par an. Il faut débrancher l’appareil, puis nettoyer l’ensemble de ses composants plus particulièrement les sorties d’air, en utilisant une éponge humide. Pour terminer, il faut bien essuyer avec un chiffon sec.
La fréquence du nettoyage de l’unité extérieure : au moins deux fois par an. Une fois l’appareil éteint, il faut enlever tous les objets qui se seraient coincés dans l’appareil comme des feuillages par exemple. Ensuite il faut vider les condensats ou les écoulements d’eau suite à la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Une éponge humide est utilisée pour nettoyer l’unité extérieure elle-même.


Solliciter un professionnel pour procéder à la maintenance régulière


Un spécialiste de la climatisation interviendra pour effectuer le contrôle technique annuel ou encore pour régler les pannes courantes, voire pour remplacer le liquide caloporteur. Il dispose des outils adéquats permettant de nettoyer et purifier l’ensemble de l’appareil allant de ses parties extérieures à ses tuyauteries. Le coût annuel pour ce type d’intervention oscille entre 90 et 150 euros.


Protéger sa climatisation contre les assauts du temps


Vous pouvez prolonger la durée de vie de votre climatisation en l’équipant d’un cache clim tel que celui-ci. Ce dispositif se positionne au dessus de l’unité extérieure de climatisation comme une coque protectrice. Il a pour objectif de le protéger contre les chocs externes, les agressions climatiques (pluie, neige, grêle) et les variations extrêmes de température notamment… Un cache clim robuste en acier permet également de réduire les émissions sonores du bloc extérieur du climatiseur, un confort de plus.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.