Investir dans l'immobilier à partir de 1 000 €

Comment investir dans l’immobilier à partir de 1 000 € ?

Les Français ont toujours eu une relation particulière avec la pierre, qui constitue une valeur refuge par excellence. Bien que modeste, la somme de 1 000 € constitue un bon ticket d’entrée dans l’immobilier. Alors comment investir dans l’immobilier à partir de 1 000 € ?

L’immobilier à partir de 1 000 € dans la pierre-papier

Avec plus de 8 milliards d’euros collectés, la pierre-papier a été l’un des placements immobiliers plébiscités par les épargnants Français en 2019.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier

Grâce aux sociétés civiles de placement immobilier, investir dans l’immobilier à partir de 1 000 € n’a jamais été aussi facile. La SCPI est un produit de placement qui permet aux particuliers d’accéder à l’immobilier locatif, sans les contraintes de gestion. L’investissement en SCPI constitue une porte d’entrée à l’immobilier professionnel, à savoir les bureaux, les commerces, les hôtels ou encore les entrepôts logistiques.

Le rendement des SCPI

En plus d’être accessible à comptant, à crédit, en nue-propriété et via des versements programmés, la SCPI offre un rendement attrayant. En investissant 1 000 € dans des parts de SCPI de rendement, l’épargnant accède à un taux de rendement compris entre 4 et 6 % par an (objectif non garanti). À noter toutefois que les performances passées d’une SCPI ne préjugent pas les performances à venir. Par ailleurs, ces fonds d’investissement immobilier présentent un risque de liquidité à ne pas ignorer.

Les risques des SCPI

Avant d’investir 1 000 € dans des parts de SCPI, il convient de noter que le prix acquéreur est sujet à des fluctuations. Ces variations de prix d’achat sont toutefois moins volatiles que celles des foncières cotées (REITS). D’ailleurs, les SCPI de rendement ont pour la plupart comme objectif de revaloriser leur prix de part, au profit des associés (le capital n’est pas garantie rappelons le).

Investir dans le crowdfunding immobilier

Dans le même concept que l’investissement en SCPI, le crowdfunding immobilier constitue une alternative intéressante avec un budget de 1 000 €.

Les plateformes de crowdfunding immobilier

En tant qu’épargnant, vous avez également la possibilité d’investir à plusieurs dans des biens immobiliers, via une plateforme de crowdfunding immobilier. Avec un ticket d’entrée compris entre 500 € et 1 000 €, les investisseurs participent à un projet immobilier. Les investisseurs se partagent ensuite les revenus locatifs du bien, proportionnellement au montant que chacun aura investi.

La rentabilité du crowdfunding

Pour les investisseurs en crowdinvesting, le rendement repose sur les loyers encaissés sur le bien locatif. Dans le cadre d’un crowdbuilding, où les épargnants investissent à plusieurs sur la construction d’un projet immobilier, pour le compte d’un promoteur, le taux de rendement moyen oscille entre 8 % et 10 % par an. Dans les deux cas, les particuliers bénéficient d’un rendement sécuritaire, avantageux et complémentaire à leurs revenus.

Les risques du crowdfunding

Investir 1 000 € en crowdfunding, c’est s’exposer au risque de défaut, à savoir l’incapacité du promoteur à rembourser les épargnants. Le crowdfunding consiste, en effet à acheter de la dette, avec un fonctionnement proche des obligations. Le taux de défaut d’une plateforme permet ainsi de mesurer justement la qualité des projets immobiliers sur la performance.

Investir dans un PEL

Le PEL ou Plan Epargne Logement constitue également une solution d’investissement immobilier, accessible dès 1 000 €.

Un placement longue durée

Investir dans un PEL

Le PEL est un placement réglementé par l’Etat, avec des règles et une rémunération fixe. Il permet d’obtenir un prêt, pour le financement d’un achat ou de la construction d’un logement. Cet emprunt est également octroyé pour la réalisation de travaux dans un logement. Un versement initial de 225 € minimum est requis pour un PEL, pour un plafond de 61 200 €. Ce plafond est appliqué sur les versements, hors capitalisation des intérêts. Le PEL permet ainsi à l’épargnant de se constituer un capital, en effectuant un versement annuel de 540 € minimum.

Le rendement du PEL

En investissant dans un plan épargne logement, l’épargnant se constitue un capital sur une période de 4 à 10 ans. Au terme de cette période, l’investisseur récupère le montant investi, avec les intérêts générés. La rémunération du PEL est définie selon la date d’ouverture, à savoir 1 % pour un PEL détenu depuis le 1er août 2016, à 2 % du 1er août 2003 au 31 janvier 2015.

Le montant maximum du prêt

Le montant maximum du prêt accordé à l’épargnant dépend exclusivement de ses droits de prêt. Concrètement, le moment maximum de l’emprunt est défini en fonction du montant des intérêts obtenus sur le PEL. À ce jour, le prêt est plafonné à 92 000 €, pour une durée de remboursement comprise entre 2 et 15 ans.

Le placement dans l’immobilier coté

Enfin, avec un capital de 1 000 €, l’immobilier est accessible via les REITs ou Real Estate Investment Trusts, proposant des placements dans l’immobilier coté.

Pourquoi investir dans les REITs ?

Les REITs sont des fonds d’investissement qui s’adressent aux investisseurs particuliers. Ils permettent aux épargnants d’investir dans l’immobilier coté, avec pour avantage une rémunération en dividendes supérieurs aux indices boursiers traditionnels et aux actions. Au cours des dernières décennies, ces fonds d’investissement ont dégagé un taux de rendement global (rendement + capital) généralement supérieur à 10% % par an.

L’accessibilité de l’immobilier coté

Pour les investisseurs particuliers, les REITs constituent une excellente porte d’entrée pour accéder à l’immobilier. Le ticket d’entrée pour la grande majorité de ces fonds cotés démarre entre 100 et.ou 200 €. Une accessibilité qui permet aux épargnants de mettre un pied dans l’immobilier avec des montants modestes, pour un taux de rendement attrayant.

Les risques sur l’immobilier coté ?

L’immobilier coté est un univers complexe et mal compris des investisseurs particuliers. Bien qu’investir 1 000 € dans les REITs favorise une bonne diversification de son portefeuille, les risques ne doivent pas être négligés. La perte partielle ou totale en capital est, en effet, un risque auquel l’épargnant s’expose en investissant dans l’immobilier coté.
L’immobilier n’a jamais été aussi à portée de main pour les investisseurs particuliers. Différents supports de placement permettent désormais d’investir dans l’immobilier dès 1 000 €. Qu’il s’agisse de se constituer un patrimoine ou pour percevoir des revenus complémentaires, l’immobilier ouvre droit à de nombreuses perspectives.

Posté par Maria Budniak

papernest utilise des cookies pour personnaliser votre expérience utilisateur et mesurer la performance de ses sites et de son app. En poursuivant votre navigation, vous consentez au dépôt de ces cookies sur votre navigateur tout au long de votre parcours de souscription. Pour plus d’information et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici.