Du choix du constructeur à l’isolation

Faire le choix de faire construire sa maison est une décision audacieuse que les particuliers regrettent rarement, car elle leur permet de définir et de réaliser leur projet en fonction de leurs envies et de leurs besoins, pour un confort de vie dans la grande majorité des cas correspondant à leurs attentes. Cependant, cela reste un choix qui est loin d’être anodin et qui mérite qu’on lui prête une attention particulière. Du choix du constructeur, en passant par l’ensemble des étapes du processus de construction jusqu’à l’isolation thermique devant vous permettre de vous sentir au chaud chez vous tout en réalisant des économies d’énergies, aucun détail ne doit être laissé au hasard. On vous explique donc comment bien négocier trois étapes en particulier de votre projet.

 

1 – Le choix du constructeur

 

Parce que votre projet de construction de maison individuelle conditionne une grande partie de la vie future de votre famille, le choix concernant le constructeur en charge est une étape préalable particulièrement importante au cours de laquelle il est important de ne pas se précipiter, pour prendre le temps de choisir la bonne personne, celle compétente et en qui vous pouvez avoir confiance.

Aujourd’hui, nombre de particuliers pensent que le fait de présenter un devis particulièrement élevé pour la réalisation des travaux est un signe de compétence et de sériosité. Cependant, il est important de prendre en compte d’autres critères vous permettant d’affiner votre choix.

 

A côté du prix que va vous coûter le chantier, il est important de guider votre décision en fonction de la qualité d’écoute ressentie chez les professionnels rencontrés, ainsi et surtout que des garanties juridiques particulièrement fiables.

 

L’aspect juridique joue notamment un rôle primordial dans le sens où ce sont les éléments inscrits dans le contrat, qui vous permettront de vous retourner ou non contre le constructeur en cas de problème.  Si vous avez fait votre choix, pensez donc notamment à bien vérifier que le document que vous vous apprêtez à signer est un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) comme présenté dans la loi de 1990 sur le sujet. En signant ce type de documents, vous vous assurez notamment l’encadrement d’une éventuelle flambée des prix sur les matériaux au cours de la réalisation des travaux de construction, un détail qui, il n’y parait pas, peut avoir une importante cruciale. Le contrat doit aussi être en conformité avec la réglementation thermique de 2012. Si tel n’est pas le cas, vous êtes en droit d’attaquer votre constructeur afin qu’il réalise les travaux nécessaires et c’est lui qui encourt les différentes sanctions en cas de manquement à l’une de ces règles et non le client.  

Nous vous conseillons de vous rapprocher de la société Maisons Axial qui pourra répondre à vos questions et vous accompagner tout au long de ce démarches de construction.

2- L’excavation, la dalle et les fondations

 

A l’image du choix du constructeur chargé de construire votre maison, il existe ensuite un certain nombre d’étapes cruciales et déterminantes pour réaliser votre projet. Une des première est bien évidemment l’excavation qui correspond au fait de creuser l’emplacement de votre futur logement ainsi que les différentes tranchées permettant les raccordements à l’eau, au gaz naturel ou encore à l’électricité. En bref, cette étape correspond au socle de votre projet, puisque c’est à partir de cette étape que va s’articuler la suite du chantier.  Pour procéder à cette étape, l’entreprise de construction choisie par vos soins s’occupera de niveler votre terrain avant qu’un terrassier s’occupe quant à lui de creuser les fondation. Ces travaux nécessitant des connaissances techniques particulièrement avancées, il est là encore très important de bien choisir son constructeur de maison individuelles et le contrat qui va avec.

 

L’excavation se déroule en trois principales étapes que sont:

  • La construction de tranchées (les excavations les plus longues)
  • Le terrassement ensuite, afin de définir la base de la maison
  • La construction de puits particulièrement profonds en cas de forage

 

Attention cependant: Cette étape déterminante est précédée d’une étude du sol de la future maison afin de déterminer les risques potentiels.  Ainsi cet examen préalable doit permettre de révéler d’éventuelles sources d’eau ou fissures, ainsi que les conduites de gaz les plus proches de votre terrain. Il doit aussi et surtout permettre d’évaluer la stratification du sol concerné avant de commencer à couler la dalle et construire les fondations.

 

3 – La charpente et isolation

 

La charpente est la partie du chantier qui consiste à assembler différentes pièces en bois ou en métal notamment, faites sur mesure et qui vont permettre selon différents style et/ou techniques de supporter votre futur plafond et la toiture se situant au dessus. En conséquence on surnomme souvent la charpente comme “l’ossature” de votre future maison. On distingue notamment deux types de charpente:

 

  • La charpente traditionnelle: il s’agit d’un ensemble de pièces reliées entre elle par des tiges métalliques. Ce type de charpente permet de bénéficier d’un grenier sous la toiture, ou d’une pièce à vivre supplémentaire si vous souhaitez aménager cet espace.
  • La charpente fermette: Solution considérée comme plus abordable que la charpente traditionnelle, elle se caractérise là aussi par un assemblage: celui de pièces de bois directement reliées par des structures en métale. Ce type de charpente est notamment connu pour être un très bon isolant mais à l’inverse de la charpente traditionnelle, ne permet pas l’aménagement d’une pièce sous le toit.

 

La construction de la charpente de votre maison a donc une double fonction bien établie, à savoir servir de structure à la partie haute de votre habitat et d’autre part agir comme un isolant contre d’éventuelles déperditions de chaleur par la toiture. L’isolation est d’ailleurs certainement l’un des derniers chantiers de taille que vous aurez à mener tout au long de la construction de votre maison mais également et surtout à la fin des travaux. Il s’agit d’un paramètre particulièrement important étant donné qu’il doit permettre à votre logement de devenir un rempart contre le froid en hiver et la chaleur en été, mais surtout vous permettre de faire d’importantes économies d’énergie vous permettant de réduire votre facture d’électricité.

L’isolation concerne aussi bien le sol (10% des déperditions thermiques) que les murs (20%) et surtout les combles donc (30%) car l’air chaud provenant de votre installation de chauffage monte et s’échappe par le toit. D’où l’importance de choisir une bonne charpente et un bon isolant à ce niveau de votre habitation.

 

En étant particulièrement attentif dans la réalisation des trois étapes suivantes, et en faisant appel à une entreprise sérieuse, vous augmentez fortement les chances de réussite de la construction de votre maison individuelle, et ce sans accroc particulier à déplorer.

Article rédigé par Augustin Dortu