Depuis quelques années, la population d’abeilles est en très forte diminution, avec une disparition totale sur certaines zones.

En France, près de 30 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque année.

Les études en cours montrent que plusieurs causes sont responsables de cette disparition progressive : traitements pesticides, infections parasitaires, maladies, pollution, réduction de la ressource alimentaire (quantité et diversité des fleurs fournissant nectar et pollen) et des habitats, compétition avec des espèces invasives, multiplication des émissions électromagnétiques, nouveaux prédateurs…

Voici un exemple de disparition totale : Dans une région de Chine, conséquence d’un usage intensif des pesticides, les abeilles ont totalement disparues. Les agriculteurs sont obligés d’employer des centaines de personnes pour polliniser eux-mêmes les fleurs des poiriers !

Une idée originale est de fabriquer son propre miel et d’installer sa ruche en ville.

La mode est aux ruches sur les toits en ville car la baisse de l’utilisation des pesticides leur rend la vie facile. Elles profitent de températures plus agréables et d’une grande diversité florale. Balcons, jardins, pépinières, parcs et même cimetières, autant de sources de pollens pour les abeilles qui peuvent ainsi se régaler : une aubaine pour les butineuses !

À Lyon, Bordeaux, Paris, on installe des ruches depuis plusieurs années et l’on produit même du miel de ville.

Le miel de ville est composé du nectar de nombreuses fleurs, parfois exotiques, qui lui donnent un goût et une richesse à l´image des attentions que l´on apporte à son environnement : l´un plante sur son balcon, un autre dans les jardins, sans compter les espaces verts aménagés pour l´embellissement et les herbes folles poussant entre béton et bitume…

Si l’on s’intéresse à l’abeille, on découvre sa ville et son quartier autrement.

Installer sa ruche en ville

En ville, la législation relève du code rural.

Trois emplacements sont possibles pour l´installation des ruches ou ruchers :

-Dans les jardins

-Dans les parcs et terrains vagues

-Sur les toits plats d´immeubles

Vous souhaitez fabriquer votre propre miel et installer une ruche dans votre jardin, c’est possible et de nouvelles enseignes vous permettront d’acquérir le matériel nécessaire.

Vous êtes néophyte ? que cela ne vous décourage pas, vous trouverez de nombreux conseils sur internet et des ouvrages dédiés à l’installation de votre ruche.

Les détails pratiques

Coût de la ruche 140 euros environ

Coût de l’enfumoir 50 euros environ

Coût du matériel de protection combinaison et gants 130 euros environ.

Les ruches Dadant, experts depuis 1870 sont les plus vendues au monde.

Formalités

Selon les mairies les dispositions peuvent varier mais restent sur les mêmes bases légales, à savoir qu´une ruche doit se trouver :

  • à plus de 50 mètres d´un hôpital et ou d´un établissement scolaire

  • doit être située derrière une haie de 2 mètres ou se trouver sur une hauteur de plus de 2 mètres.

Avant tout, il faut vous renseigner auprès de la préfecture de votre département pour connaître les règles d’installation.

Ensuite, il faut déclarer votre ruche à la direction des services vétérinaires de votre département, vous aurez alors un numéro d’apiculteur.

Il est judicieux d’adhérer à un syndicat départemental d’apiculteurs afin de bénéficier d’une assurance responsabilité civile.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.