« Harmonie » est le mot synonyme d’un jardin dit « Fengshui ».

L’équilibre entre le végétal et le minéral doit se rapprocher au plus près de la perfection.

Au cours de sa longue histoire, la Chine a su maintenir une science originale, longtemps ignorée voire interdite, le Fengshui.

Arrivée en occident, cette science est souvent mal comprise ou mal interprétée par les occidents, dont les esprits plus cartésiens et obtus, ne parviennent pas toujours à voir ou à ressentir l’énergie d’un lieu.

Vent et eau sont la traduction littérale de ce terme Feng Shui.

Ce concept, ancestral ( 5000 ans environ) est aussi un art dans ses modes d’expression.

Son concept est régi par des principes rigoureux melant l’architecture, la topographie, la maitrise de l’aménagement extérieur allant d’un simple rebord de fenêtre à un vaste parc.

Le Tao, Ordre du monde

La pensée chinoise inculque l’identité originelle du Ciel, de la Terre et de l’Homme.

Dès cette compréhension, il adviendra d’équilibrer ces 3 puissances,  aux fins de garantir à l’être humain, aux animaux et aux végétaux un équilibre de vie et de bien –être.

Pour la doctrine taoïste, le Tao est l’ordre engendré par l’union du Ciel et de la Terre.

Sa connaissance et son entière maitrise appartiennent au « cosmographe », médiateur de leurs influences respectives . Il fait aussi fonction de régulateur.

Cette fonction d’ordonnateur « divin » laisse voir dans les jardins de la Cité Interdite de Pékin (Chine) les stricts critères architecturaux élaborés à la construction du palais.

Situé en plein centre de la ville, le palais irradie et condense les énergies à la fois.

C’est la parfaite union entre le Ciel et la Terre.

Le Yin et le Yang.

Principe cosmique bipolaire.

C’est un des premiers empereurs chinois, Fu-Hsi et sa sœur jumelle Niu-Kua (les jumeaux etaient déjà considérés comme des demis dieux à l’époque),  qui révela un système de pensée fondé sur la bipolarisation alternant du principe cosmique qui génère à la fois la passivité et l’activité.

L’on retrouve le principe Yin-Yang sous la forme  graphique de 8 groupes de signes combinant 3 traits superposés continus (Yang) ou discontinus (Yin).

 

Les 5 éléments

Le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’eau, disposés dans un équilibre parfait ( Cycle des éléments) permettront au Cosmographe du lieu, d’implanter son jardin, ses allées, ses végétaux dans le respect le plus profond du Fengshui et ainsi alimentera les éléments entre eux pour leur donner force et vitalité.

L’on ne devra jamais imposer le Yang avec excès.

L’on respectera toujours l’équilibre Yin et Yang.

Qu’entend -on par « Harmonie » d’un lieu ?

Les maitres de l’art savent bien qu’un équilibre strictement quantitatif ( 50/50) se traduit par obligatoirement, un ralentissement du Chi ou flux énergétique, des végétaux dans leur croissance ou leur forme.

On veillera donc à une alternance du yin et du yang, alternativement.

Le Consultant  feng-shui, dans son élaboration ou expertise, examinera attentivement que, autour du Tao (centre du jardin, immuable), les végétaux s’harmonisent en croissance, cycle, rythme,  mouvement.

Un habitat-jardin fengshui aura une dominante de 3/5è  en Yang pour confirmer l’activité du jour et le reste en Yin pour la passivité de la nuit.

Cette différence s’explique par la force de la végétation nécessaire à sa croissance. 

Le jardin idéal en termes de fengshui doit reunir le plus d’éléments positifs possibles et permettre au flux du chi de circuler librement.

Pour que cela soit possible, il est d’abord nécessaire que le sol soit propice et surtout en adéquation avec les types de végétaux plantés.

Indépendamment de la surface en mètres carrés du jardin, l’essentiel réside dans la structure même du jardin, dans la manière dont il s’intègre au milieu naturel, géographique et topographique et en respecte l’esprit.

Chaque plante, chaque pierre, constitue un « capteur d’énergie ».

Ces éléments sont aussi en rapport avec les points d’acupuncture et les méridiens de notre corps.

Pour le sol, on étudiera par le biais d’un radiesthesiste, la teneur du sol et surtout l’analyse des éventuels nœuds pathogènes des réseaux Hartmann et Curry, néfastes à la croissance des plants ou des bassins (poissons).

Ayez toujours en mémoire que le flux du chi dans un espace est tel un ruisseau sinueux ou aussi une danse virevoltante et légère.

Le flux ainsi souple et dense à la fois, apportera un maximum de potentiel à l’énergie du jardin.

Tenir compte également des axes visuels depuis les fenêtres de l’habitation ou de la future construction.

Les petits espaces

Même le plus petit espace extérieur, comme un minuscule balcon, peut constituer un lieu de sérénité et s’inspirer des principes du Fengshui.

Nous devons alors prendre en compte le moindre recoin du lieu.

La seule vue depuis un logement peut à elle seule avoir une grande influence sur notre vie quotidienne et l’enrichir d’une manière constructive ou réparatrice.

Ne pas sous estimer l’étendue des répercussions positives de l’environnement sur les habitants d’un espace de vie au cours des années et les bénéfices qu’ils peuvent en tirer sur les plans physique et intellectuel.

Même en hiver, lorsque tout dort dans le jardin, il s’est avéré que l’aménagement de ce dernier a une influence sur notre équilibre personnel.

La forme du terrain

La forme idéale pour un jardin fengshui est carrée ou rectangulaire.

Le jardin sera idéalement légèrement en pente nord vers le sud, point le plus bas.

Le jardin sera bien ensoleillé donc orienté au sud dans l’hémisphère nord bien sur et vice versa dans l’hemisphère sud.

Attention :

Plus un terrain est irrégulier ou accidenté, moins les personnes qui y vivent auront des chances de connaitre la sérénité.

Un réajustement des limites du terrain sera alors necessaire, en reformant carré ou rectangle, par le biais de haies, d’allées  etc…

Les terrains trop pentus doivent également retenir l’attention car le chi dévalera trop rapidement la pente et aura tendance à s’épuiser.

La forme idéale en fengshui est la forme du FAUTEUIL .

Le jardin fengshui doit prendre en compte l’influence des 4 animaux sacrés (voir tableau ci-dessus) que l’on peut traduire par le « principe du fauteuil ».

En effet nous sommes très receptifs aux sensations lorsque nous nous sentons protégés tant vers l’arrière protection de la tortue,2) que sur les cotés ( avant bras ou dragon vert et tigre blanc 3et 4)

Forts de ces sentiments, nous serons à même de profiter d’une belle vue bien dégagée sur le devant (salle claire – 5).

Dans cette position idéale de forme de jardin, nous nous (1) sentirons confortables, rassurés et apaisés.

 Jardin Fengshui veut dire également jardin éco responsable.

L’on respectera l‘environnement d’un jardin, d’abord en prenant conscience des impératives actuels du respect de la nature et des principes de regulation de l’eau pour les arrosages et les plantations.

Si, il y quelques années encore, l’idée de pelouses synthétiques m’aurait fait hurler, je reconnais à présent, devant les pénuries d’eau surtout des nappes phréatiques en période de sécheresse ( que nous allons connaitre de plus en plus), que cette alternative industrielle est à prendre en compte comme le font les municipalités pour les espaces sportifs.

Josette Bouvier

Consultante Expert en Feng-Shui

www.fengshui83.com

0620215756

Le Chi négatif

Bien qu’il soit source de vie, le chi se révèle parfois négatif.

Lorsqu’il se déplace en ligne droite, il devient trop concentré et devient virulent.

Les angles vifs (shars ou flèches empoisonnées) créent également un chi destructeur.

Ce dernier peut être très néfaste en cas de terrain dans un cul de sac ou a proximité de constructions trop élevées ou anguleuses.

L’on placera alors des miroirs convexes pour repousser ce chi négatif.

L’eau

Qu’elle soit dormante ou courante, l’eau peut se révéler positive dans un jardin à condition qu’elle soit toujours propre et son flux pas trop rapide.

L’eau est essentielle dans tout jardin fengshui.

Elle est source de vie, donc source de chi.

Si l’espace manque, l’on placera un bassin ou fontaine de taille réduite, faciles de mise en place.

La piscine, grande masse d’eau sera a éviter en sud ( élément Feu donc  incompatible).

Cela peut générer des  procès et disputes (secteur Renommée en crise).

Est, sud-est et nord sont les meilleures postions pour une fontaine, un bassin, une piscine.

Attention également aux angles vifs de ces piscines, évitez qu’ils pointent vers des lieux stationnant tels que terrasses, bancs.

Attention également au sens de l’eau circulant dans les canalisations autour de la maison.

A prendre en compte au moment de la construction, du point d’entrée du réseau d’eau propre 

( compteur d’eau) et du point de sortie des eaux usées ( tout à l’égout ou fosse septique).

L’eau doit circuler dans le sens de la circulation solaire, d’est en ouest

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.