Suite au durcissement de la réglementation « Airbnb », le marché de la location meublée traditionnelle en de plus en plus dynamique.


Airbnb, la fin d’un Eldorado ?


Pénalisés par la nouvelle réglementation des locations touristiques, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à délaisser la location saisonnière au profit de la location meublée de longue durée avec un bail d’un an.


Louer en longue durée, est-ce aussi rentable ?


Les propriétaires affirment gagner, au final, autant, voire plus qu’avec Airbnb.
Il y aurait moins de frais (ménage, dégradation, conciergerie…) et peu d’aléas concernant le taux de remplissage.
En effet louer un meublé via Airbnb à l’année sur 40 semaines à environ 35 locataires rapporte à 30 000 €, contre 20 000 € en louant en meublé à l’année. 
Mais, les charges sont bien plus importantes, en passant par cette plateforme : A savoir + de 20 000 € avec Airbnb (état des lieux d’entrée et de sortie, ménage, pressing, eau, électricité…) contre 3 415 € en passant par une agence spécialisée en location meublée longue durée du type Lokizi
Au final, le résultat avant impôt est de 9 610€ avec Airbnb, contre 16 585€ en louant à un particulier. En résumé, il est presque deux fois plus rentable de louer avec un bail de location meublé !
Une bonne raison pour s’orienter vers la longue durée d’autant plus car la demande de location de personnes en mobilité (étudiante ou professionnelle) est supérieure à l’offre.

Prenez la bonne option fiscale et allégez considérablement vos impôts !


Les revenus issus de la location meublée exercée à titre professionnel ou non professionnel (LMP / LMNP) sont caractérisés fiscalement comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).
Ils peuvent être déclarés au régime réel simplifié ou au régime micro-BIC, selon le montant perçu annuellement et/ou selon l’option choisie par le propriétaire :


⦁ Régime mico BIC
Si le montant annuel des loyers perçus avec la location meublée est inférieur à 70K€ ce régime est appliqué automatiquement et permet un abattement forfaitaire de 50%

⦁ Régime BIC réel simplifié
Cette option peut être prise peu importe le montant des loyers perçus et elle permet de déduire toutes charges liées au logement (frais d’acquisition, travaux, frais d’ameublement, dépenses locatives, frais de gestion et comptabilité, assurances, syndic, taxes et impôts) mais surtout de déduire chaque année des frais d’amortissement et de ramener le résultat net à 0€ et donc ne payer 0€ d’impôt !
Voici un exemple comparatif sur ces 2 options :

Source : Lokizi

Bon à savoir :


Les petites surfaces (studio, T1 et T2) sont depuis toujours les appartements les plus prisés des étudiants et des personnes en déplacement professionnel.
Cependant la location meublée des grandes surfaces (T4, T5 et maisons) séduisent de plus en plus les familles en recherche de logement temporaire : nouveaux arrivants en région, changements de vie, période de travaux…

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.