L’éco-construction, ce n’est pas seulement choisir des isolants qui ont des propriétés thermiques, techniques et économiques. Il s’agit de définir quel est l’impact de ces isolants sur le long terme et sur l’environnement, pour bien choisir un isolant.

 

L’écologie au coeur de la rénovation énergétique

 

Les économies d’énergies sont désormais au coeur de nos préoccupations : respect de l’environnement, préservation de la planète, écologie… toutes ces valeurs sont de plus en plus mises en avant et encouragées. L’Etat octroie même des aides particulières aux travaux de rénovation énergétique et notamment en matière d’isolation :

  • l’éco-prêt à taux zéro,
  • le crédit d’impôt,
  • L’Anah (Agence Nationale de l’Habitat),
  • la prime Energie,

ainsi que les aides locales des communes.

L’isolation est un élément majeur en terme d’économies d’énergies. Des plus en plus d’entreprises de travaux, experte aussi en rénovation se prêtent au jeu en proposant des isolants écologiques, des produits naturels pour inciter le consommateur à devenir éco-responsable.

 

Les isolants écologiques

 

Les isolants écologiques en plus de posséder des performances thermiques et phoniques, régulent l’humidité et la chaleur des pièces pour les rendre plus saines.

 

On peut distinguer plusieurs types d’isolants écologiques :

 

  • les isolants à base de cellulose (la ouate qui est constituée de journaux recyclés ou encore des coupes de papier neuf d’imprimerie),
  • les isolants sous forme de laine d’origine végétale ou animale (laine de roche, laine de verre, laine de bois, lin, mouton ),
  • les isolants à base de minéraux (perlite, verre cellulaire qui sont plus rares),
  • le liège,
  • les matériaux chaux-chanvre,
  • la paille…

Malgré leurs qualités, ils ne sont pas encore très courants dans le commerce et les entreprises de travaux.

 

L’exemple du liège expansé

 

Fabriqué à partir du chêne- liège du portugal, c’est une matière première renouvelable. Il est utilisé depuis l’antiquité et son usage n’a cessé de croître au cours des dernières décennies.

 

Non seulement c’est un très bon isolant thermique, et notamment contre le déphasage thermique mais il remplit également la fonction d’isolant phonique. Il est le matériau qui regroupe le plus de critères en termes d’écologie. C’est une bonne solution pour vos travaux de rénovation.

 

Caractéristiques principales du liège :

  • il existe en panneaux ou en vrac,
  • il peut être insufflé dans les planchers existants,
  • il possède une bonne résistance à l’humidité,
  • il est imputrescible (ne peut pas pourrir),
  • et est difficilement inflammable.

Autant de qualités qui causent son prix relativement élevé du fait également de sa disponibilité.

 

NB : il existe une différence entre liège naturel et liège expansé. Bien que tous les deux naturels, le liège expansé a été traité (chauffé et “gonfla” d’air).

 

Utiliser des matériaux “naturels”

 

Attention, bon nombre d’entre nous pensent, lorsqu’ils entendent “naturels”, “écologiques”.

Un matériau naturel n’est pas forcément « écologique ». Un matériau ou un isolant « naturel » (opposé à “artificiel”, à “industriel”» ou à “synthetique”) n’est pas forcément un matériau ou un isolant « écologique ».

La qualité écologique se mesure grâce à un écobilan ou ACV (analyse du cycle de vie) qui prend en compte les impacts sur la santé et l’environnement (transport, consommation de matières premières, énergie nécessaire pour sa fabrication…) et qui est appelé énergie « grise ».

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.