La durabilité des copropriétés est un sujet d’actualité très important et prioritaire en 2022. Effectivement, 75% des français souhaitent avoir un logement plus respectueux de l’environnement, ce qui est un score conséquent. Voici les conseils pour rendre sa copropriété plus durable.

Utiliser des énergies renouvelables :

Après avoir calculer l’empreinte carbone de votre copropriété, vous décidé d’agir et de la rendre plus responsable. Afin de rendre votre copropriété plus durable, vous pouvez utiliser des énergies renouvelables (c’est-à-dire qui est inépuisable, et qui ne produit pas de gaz à effet de serre) dans votre copropriété. Voici celles que vous pouvez utiliser dans votre copropriété :

  • L’énergie éolienne : il s’agit d’une source d’énergie dépendant du vent, vous permettant de produire de l’électricité. Vous pourrez utiliser cette dernière pour alimenter l’éclairage extérieur ou les parties communes de votre résidence. De plus, vous pourrez revendre le surplus créer ! Pour cela, installez des mini éoliennes (ou éoliennes de ville) sur le toit de votre immeuble par exemple). 
  • L’énergie solaire : il s’agit d’une source d’énergie provenant du soleil, permettant de produire de l’électricité (avec l’énergie solaire thermodynamique ou photovoltaïque) ou de la chaleur (avec l’énergie solaire thermique). Vous pourrez installer des panneaux solaires sur le toit de votre immeuble, et ainsi satisfaire vos besoins d’eau chaude sanitaire ou d’électricité. 
  • L’énergie géothermique : il s’agit d’une source d’énergie puisée dans les sols et produisant de l’électricité ou de la chaleur. Elle fonctionne par l’installation d’une pompe à chaleur par exemple (que vous pourrez utiliser pour votre chauffage, ou le chauffage de votre plancher par exemple). 
  • L’énergie hydraulique : il s’agit d’une énergie produite par la force de l’eau, permettant de créer de l’électricité. Cette énergie est très peu utilisée dans les copropriétés, mais est néanmoins une énergie renouvelable responsable. Vous pouvez faire installer un bassin de rétention d’eau sur le toit ainsi qu’une turbine hydraulique en sous-sol (comme le bailleur social Pas-de-Calais Habitat a établi sur l’une de ses résidences). 
  • La biomasse : il s’agit de l’énergie produite par la matière organique, végétale, bactérienne, fongique ou animale, permettant de créer de l’électricité ou de la chaleur. Pour cela, vous pouvez installer une chaudière à bois.

Avec ces énergies renouvelables, vous pourrez donc participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, donner de la valeur à votre copropriété et ses logements et faire des économies sur le moyen et long terme.

Faire des travaux de rénovation énergétique :

 

Les travaux de rénovation énergétique visent à diminuer la consommation énergétique des bâtiments sur le moyen et long terme, apportant par la même occasion de la valeur aux logements rénovés et un certain confort pour ses occupants. Elle peut être obligatoire pour certains bâtiments, dont les logements classés F et G dès janvier 2023 (qui ne pourront plus mettre en location les appartements avec leur déperdition thermique).

Parmi ce type de travaux, vous pouvez trouver :

  • L’isolation : il s’agit d’isoler vos fenêtres, vos murs, vos combles, vos façades, votre toiture, en ajoutant une couche d’isolant ou en posant directement un isolant contre la paroi. Vous éviterez ainsi les pertes de chaleur et pourrez même gagner quelques degrés ! 
  • La régulation du chauffage : il s’agit de contrôler et donc réguler votre consommation d’énergie, ainsi que de réduire votre facture via des thermostats programmables, un robinet thérmostatique ou encore en connectant ses appareils. 
  • La ventilation : il s’agit d’éviter le surplus d’humidité, d’améliorer la qualité de l’air, de limiter l’entrée de pollution dans la résidence, et de favoriser l’action des chauffages. Pour cela, vous pouvez installer un VMC simple flux ou un VMC double flux. 
  • Et d’autres…

De plus, ces travaux de rénovation énergétique présentent pour certains des aides (du CEE, MaPrimeRénov’ etc) pour favoriser leur mise en place. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre syndic pour être sûr d’être en droit d’effectuer ces travaux, si vous avez besoin d’obtenir une autorisation en assemblée générale, s’ils touchent aux parties communes ou privatives, et afin d’obtenir des conseils pour leur mise à bien.

Mettre en place des initiatives vertes :

Vous pouvez soutenir la biodiversité, via des petites mises en place d’habitudes, en sensibilisant les copropriétaires aux éco gestes, ou en optant pour des petites installations qui rendent votre copropriété plus durable :

  • en installant des abris pour les oiseaux dans les arbres,
  • en plaçant des hôtels à insectes pour favoriser l’écosystème,
  • en proposant la mise en place d’un potager partagé dans le jardin de la résidence,
  • en mettant un composteur pour créer du compost, 
  • en faisant installer des poubelles de tri des biodéchets…

Nous vous conseillons, pour la mise en place de toutes ces idées, d’en parler à votre entourage ! Discutez-en avec vos voisins, les copropriétaires de votre immeuble avant ou pendant votre prochaine assemblée générale, demandez des conseils à votre syndic de copropriété. 

 

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.