Si vous souhaitez effectuer prochainement des travaux de rénovation énergétique, vous devez faire appel à un professionnel compétent. Vous devez aussi vous assurer que le professionnel à qui vous avez choisi de confier vos travaux, dispose bien d’une certification RGE. Car plusieurs usurpateurs de cette certification courent les rues, et certains particuliers en ont déjà fait les frais.

Faire appel à un professionnel RGE : les avantages

Au-delà d’avoir affaire à un artisan ayant les compétences requises et dont la qualité d’exécution des travaux respecte les normes réglementaires, c’est également la possibilité d’obtenir des aides de l’État. En effet, une entreprise labellisée « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) fait l’objet d’un suivi attentif et de nombreuses vérifications de la part de l’organisme qui lui a attribué la mention mentionne le site ABCtravaux.

Le particulier peut donc bénéficier d’une réduction d’impôt de 30% pour ses travaux de rénovation énergétique, des primes Économie Énergie, de l’éco-prêt à taux zéro ou de l’éco-prêt complémentaire. Et même de plusieurs autres aides des collectivités locales.

Comment savoir si un professionnel dispose d’une certification RGE ?

Le label RGE est attribué aux artisans et aux sociétés du bâtiment, spécialisés dans les travaux d’efficacité énergétique et d’installation des équipements d’énergies renouvelables. Alors plusieurs entreprises malintentionnées ou artisans véreux n’hésitent pas à déclarer abusivement qu’elles possèdent cette certification pour pouvoir décrocher des chantiers.

Vous devez savoir que les entreprises certifiées RGE répondent à plusieurs critères de références normatives et de garanties. Le ministère de la Transition écologique et Solidaire a mis en ligne un annuaire gratuit des professionnels attestés RGE, dont l’objectif est de recenser tous les acteurs de la rénovation énergétique et les rendre visibles. Vous pourrez alors vérifier si un artisan possède réellement la mention tant convoitée, et télécharger son certificat.

Les vérifications d’usage

Vous pouvez aussi vous rendre directement sur le site de l’entreprise et demander à l’artisan de vous présenter son certificat RGE. Une fois faite, votre premier réflexe sera de réaliser une série de vérifications sur le document :

• la date de validité de la mention : vérifier si cette date est antérieure à la signature du devis, seule condition pour décrocher la prime énergie, et antérieure à la date du démarrage des travaux, pour l’obtention des crédits d’impôts.

• les domaines de service concernés par la certification : les travaux dont vous souhaitez la réalisation sont-ils couverts par le certificat ? On compte cinq organismes principaux d’attribution de la norme RGE pour les différentes catégories de travaux (Certibat, Qualibat, Qualifelec, Cequami, Qualit’ENR)

• vérifiez sur le site Internet si les informations fournies sont exactes.

Un particulier qui engage une entreprise faussaire se met malgré lui dans une situation inconfortable vis-à-vis du fisc. Tout d’abord, sa déclaration de revenus sera erronée, et il encourt ensuite un redressement fiscal, sans oublier le risque de travaux non conformes aux réglementations.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.