Nombreux sont les expatriés qui souhaitent investir dans l’immobilier en France. Néanmoins, avant de se lancer, il est important de bien connaître les différentes étapes d’une transaction immobilière. Entre la définition de ses objectifs, la façon dont se déroulent les recherches d’appartement, les points importants à vérifier, la préparation et l’organisation du financement et le déroulement du projet, beaucoup de non-résidents français cherchent des solutions dématérialisées et clé en main pour investir dans l’immobilier. My Expat, société spécialisée dans l’investissement pour expatriés, nous indique quelques précisions sur les étapes d’un achat immobilier à distance.

Par où commencer pour investir en France en tant qu’expatrié ?

La toute première étape d’un projet immobilier depuis l’étranger est de vérifier sa capacité d’endettement, indispensable pour être certain de pouvoir obtenir un financement. De nombreux expatriés pensent qu’un bon salaire permet de disposer d’une capacité d’emprunt suffisante, mais ce n’est pas toujours le cas.

En effet, les banques appliquent des critères stricts pour les non-résidents en les classant par niveau de risque (dans cet ordre) : détaché (sous contrat Français), contrat local employé d’une entreprise Française (sous contrat étranger), contrat local employé d’une entreprise étrangère, et entrepreneur.

En étant expatrié, il est alors bien plus difficile d’emprunter en France pour investir dans l’immobilier lorsque l’on est entrepreneur, et ce, malgré des revenus généralement plus élevés.

Ensuite vient l’étude de votre dossier. Si vous pouvez techniquement emprunter pour investir, votre banque va tout de même étudier votre situation d’expatrié. Parmi leurs critères, il y a : le salaire, l’apport disponible, la situation familiale et la situation professionnelle. C’est en fonction de cette situation que la banque accordera ou non un prêt immobilier. Il est donc primordiale de la soigner avant de se lancer dans un tel projet.

Prendre l’aide d’un courtier immobilier peut être un bon choix. En effet, celui-ci pourra vous aiguiller sur quelle banque choisir pour avoir le meilleur taux en fonction de votre situation et c’est également un expert sur le sujet. Qui plus est, il existe des plateformes internet qui ne demandent pas de frais de courtage et sont donc gratuites.

La recherche et les visites de biens

La recherche est une étape cruciale, puisqu’il s’agit de trouver un bien immobilier qui correspond à vos critères. Pour trouver ce bien, vous avez le choix : les recherches peuvent s’effectuer via agence, à travers des sites de particulier à particulier ou via tout autre réseau susceptible de proposer des biens à la vente (notaires, avocats, réseau immobilier pour expatrié).

Il est essentiel de faire attention aux détails physiques du bien immobilier (électricité, sol, toiture, arrivée d’eau, etc.) mais également aux éléments financiers (charges, taxe foncière, derniers PV d’AG, etc.). Ce sont autant de points qui feront la qualité de votre investissement locatif en France.

Pour ce qui est des visites, des solutions existent pour éviter de vous déplacer en France comme la visite virtuelle ou la visite 3D, la visite par un ami ou un membre de la famille sur place ou tout simplement en déléguant l’intégralité de votre projet à une entreprise spécialisée comme My expat, par exemple.

Gérer les procédures notariales et administratives à distance

Une fois que vous avez trouvé le bien immobilier idéal pour votre investissement, vous devez alors vous occuper des démarches administratives et notariales pour finaliser l’achat. Les étapes sont les suivantes :
-l’offre de vente ;
-la signature du compromis ou de la promesse de vente ;
-l’organisation et la recherche de financement ;
-la signature de l’acte authentique de vente une fois le financement débloqué.

Dans un projet immobilier depuis l’étranger, une période de 3 à 4 mois sera nécessaire entre la date de signature du compromis et celle de l’acte authentique de vente, jour où vous devenez propriétaire du bien.

Cette fois encore, toutes les procédures précédemment évoquées peuvent s’effectuer à distance grâce à la signature électronique ou encore la procuration à un tiers. Il est également important de s’adresser à des professionnels de l’immobilier qui s’adaptent à la situation des non-résidents.

La location et la gestion du bien

Une fois que vous êtes propriétaire, la dernière étape consiste à louer votre bien immobilier. Là encore, la plupart des expatriés se dirigent vers la locations meublée en vue de la souplesse fiscale et des avantages du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).

Un projet d’investissement locatif à distance s’étale généralement sur une période de 7 mois. Dans le détail, cela représente :
– 15 jours d’étude de dossier ;
– 1 à 2 mois de recherche de bien ;
– 3 à 4 mois de procédure de financement ;
– 1 mois pour la procédure d’achat et d’acquisition.

En tant qu’expatrié, il est possible de réaliser un tel projet par soi-même, mais un support en France est souvent bien plus utile que ce que l’on peut croire, de la part d’un proche ou de professionnels du secteur immobilier.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.