S’engager financièrement pour quelques années en achetant un bien immobilier, c’est un risque à prendre. Pour autant, si vous êtes bien conseillés, cela vous permettra d’acquérir un bien et de développer votre patrimoine. Quelques précautions sont néanmoins à prendre pour bien choisir ce bien et ne pas vous faire avoir.

 

#1 Le prix au mètre carré

 

La première chose à laquelle faire attention, c’est le prix au mètre carré”. c’est un très bon indicateur compte tenu de la localité géographique du bien, et pour être certain d’acheter au prix du marché.

Le prix du logement tient généralement compte dernier de son emplacement, de sa surface et de son état général. Le rapport entre l’offre et la demande influe également sur ce prix.

 

Pour pouvoir savoir avec certitude que le prix du bien n’est pas hors limite, il vous suffit maintenant de comparer les offres directement sur internet. Vous avez ainsi la possibilité de comparer les prix pour des biens similaires et éviter de vous laisser prendre au piège des biens surévalués par leurs propriétaires.

 

#2 La qualité de la construction du bien

 

Le deuxième critère à prendre en considération, c’est la qualité du bien immobilier que vous souhaitez acheter.

En effet, sachant que votre investissement va s’étaler sur plusieurs années, il est nécessaire de savoir, si des rénovations sont à prévoir, si des travaux ont été effectués, si le bien est aux normes environnementales etc.

Par qualité, il est entendu que le bien ait une bonne isolation thermique, une bonne isolation phonique également, une bonne façade, une toiture correcte…

Si jamais vous vous amourachez d’un bien qui demande quelques travaux, demandez à des professionnels de chiffrer ces travaux avant d’émettre une offre d’achat car les travaux demanderont des dépenses supplémentaires ! Faites faire des devis auprès de plusieurs spécialistes. Ce sera aussi utile lors de la négociation du prix du bien immobilier.

 

#3 L’environnement alentour

 

Avant même de penser à la revente de votre bien -même si ce critère joue énormément -, il faut avant tout vous renseigner sur le cadre environnant et notamment prendre en compte la proximité du bien avec les commerces de proximité : supermarchés, boulangerie, pharmacie..

Si vous avez des enfants ou un travail où vous vous rendez en voiture, pensez à bien situer les écoles, les routes, les transports en commun, vous renseigner sur le trafic etc.

Un double critère à prendre en compte, puisqu’il faut aussi faire attention aux nuisances sonores que vous pourriez rencontrer : voitures, proximité avec un aéroport et autres.

Enfin, pensez à vous aviser sur les lieux d’agrément qui sont proches du bien en question (cinéma, bars, restaurants…).

 

#4 Le profil du bien

 

A ne surtout pas négliger puisqu’il s’agit d’un critère primordial, c’est le profil du bien, par rapport à ses caractéristiques propres.

Pour analyser concrètement ce bien par rapport à vos critères, notez bien :

 

  • l’étage du bien (dans le cas d’un appartement),
  • le nombre de pièces,
  • la présence éventuelle d’un ascenseur (pratique mais synonyme de frais de copropriété plus élevés),
  • la vue : sur quoi donnent les fenêtres ? (cour intérieure, jardin, rue, vis-à-vis…),
  • l’exposition (notamment pour une question de luminosité)
  • nuisances sonores éventuelles,
  • les travaux à effectuer etc

 

#5 Coûts d’entretien, charges de copropriétés et impôts locaux

 

Enfin, dernier critère et pas des moindres les coûts annexes à l’acquisition du bien immobilier.

Les coûts d’entretien peuvent se calculer, pour une maison, en se basant sur la surface du logement ainsi que sur les extérieurs. Pour un immeuble, il faut prendre en compte le ravalement des façades, l’entretien des parties communes et celui de la toiture.

Les charges de copropriété s’ajoutent aussi à la facture. Il vous faudra demander au syndic le compte rendu des dernières assemblées générales pour connaître le prix de ces dépenses supplémentaires.

Dépense obligatoire, les impôts locaux doivent entrer dans votre budget général. Même s’ils ne seront pas faciles à évaluer, vous pouvez vous informer auprès du service des impôts fonciers de la commune et avoir une estimation du montant.

 

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis, cliquez ici.