Les banques annoncent une forte baisse des taux immobiliers

25/11/20 Dans le but d’attirer les emprunteurs et de favoriser la relance économique, les banques ont annoncé une baisse des taux d’intérêts de crédit immobilier pour la fin de l’année 2020 et le début de 2021. De quoi réjouir les investisseurs.

0,3% de baisse en moyenne

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, le marché de l’immobilier et les banques sont en difficulté. Les demandes de crédit immobilier sont en forte baisse ce qui occasionne un manque à gagner pour les établissements bancaires.

Avec les annonces du président de la République, Emmanuel Macron, qui laissent entrevoir un retour progressif à la normale, les banques ont décidé de prendre les devants. Ainsi, elles vont procéder à d’importantes baisses des taux d’intérêts de crédit immobilier pour le mois de décembre et le début de l’année 2021.

Les taux immobiliers particulièrement bas en cette fin d’année s’expliquent par plusieurs facteurs :

  • Une volonté d’attirer les emprunteurs pour relancer l’économie ;
  • L’injection de liquidités à bas coût de la part de la Banque Centrale Européenne ;
  • Les obligations du Trésor qui sont toujours à taux négatif.

De nouvelles conditions d’attribution

La baisse des taux immobiliers s’accompagne de nouvelles conditions d’attribution. En effet, le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF) a tenu à réaffirmer la règle selon laquelle les banques ne peuvent pas accorder de crédit aux emprunteurs dont le taux d’endettement dépasse 35% de ses revenus.

« En considération de ses missions de prévention des risques systémiques et de préservation de la stabilité financière, le HCSF recommande aux établissements de crédit et aux sociétés de financement que pour leur production de crédits immobiliers, ils fassent preuve de prudence en se conformant aux bonnes pratiques usuelles qui garantissent la robustesse du modèle de financement du logement prévalant en France » a précisé le HCSF dans un communiqué.

Les banques doivent donc être particulièrement vigilantes sur deux points :

  1. Que le taux d’endettement ne dépasse pas 35% ;
  2. Que la durée du crédit n’excède pas 27 ans.

Le saviez-vous ?

Une exception est possible pour l’achat d’une résidence principale à condition que le montant du crédit n’excède pas 7 années de salaire de l’emprunteur.

Pour en apprendre davantage sur les nouvelles conditions d’attribution de crédit immobilier, lisez cet article.

Mis à jour le 10 Sep, 2021

redaction La rédaction de papernest - Crédit immobilier
Redactor

Maxime Degras

Rédacteur senior expert des sujets crédit immobilier