Crowdfunding immobilier

Résumé : Avec plus de 170 millions d’euros collectés en France en 2018, l’hexagone fait partie des pays européens misant le plus sur le financement participatif aux côtés du Royaume-Uni et de l’Espagne. C’est dans le sillage du succès de ce mode de financement collectif que le crowdfunding immobilier est né. Mais au fait, le crowdfunding immobilier, c’est quoi exactement ? Comment générer des revenus grâce aux financements dans ce secteur, et quels sont les avantages ainsi que les risques pris en participant à ces projets ? On vous dit tout dans cet article ! 

Le crowdfunding immobilier : comment ça marche ?

Qu’est-ce que le crowdfunding immobilier ? Le crowdfunding immobilier consiste à financer un projet immobilier. Ce financement, prenant le plus généralement la forme d’un investissement, est en principe prévu pour que vous puissiez générer des revenus issus du projet que vous avez cofinancé.

Le crowdfunding immobilier : définition

Crowdfunding immobilier comment ça marcheLe crowdfunding (littéralement « financement de la foule »), plus connu sous le nom de financement participatif en français, est un moyen de financer personnellement le projet d’un tiers ou d’une entreprise qui n’est pas en bourse. Le crowdfunding immobilier repose sur les mêmes principes, à l’exception du fait qu’il est question du financement d’un projet immobilier.

On trouve de plus en plus de plateformes de crowdfunding sur le web permettant de financer plusieurs types de projets immobiliers dont la construction ou la rénovation d’un bien. En contrepartie, les investisseurs qui jouent finalement le rôle de banquiers en pratiquant le crowdfunding perçoivent une partie des revenus générés par l’entreprise censée rembourser leur participation financière et leur apporter une plus-value de l’ordre de 7% à 12%.

Si par exemple une entreprise ou un tiers met en location des biens dont la construction ou la rénovation ont été financés par des particuliers, alors ces derniers percevront en retour des revenus de crowdfunding immobilier locatif issus des loyers perçus par l’entreprise ou le particulier. Pour toutes les informations concernant les façons avec lesquelles vous pouvez optimiser votre placement, rendez-vous sur ce site.

Ce placement rémunérateur peut se faire en ligne et peut donc vous permettre de vous enrichir depuis chez vous, en quelques clics. Mais attention : comme pour tout autre forme de financement participatif, le crowdfunding immobilier n’est pas sans risque. Nous allons constater ci-dessous que certains projets peuvent être porteurs de risques insoupçonnés.

Le saviez-vous ?

Le crowdfunding immobilier est désormais éligible au PEA-PME depuis l’entrée en vigueur de la loi PACTE en mai 2019. 

Financement participatif : les raisons d’un succès montant

Alors, quelles sont les raisons d’un tel succès ? Déjà, sachez que le crowdfunding est ouvert aux particuliers. Les professionnels d’un domaine, en l’occurrence de l’immobilier et de la location, peuvent donc voir leurs projets être financés par une grande frange de la population.

De plus, le crowdfunding immobilier profite d’un boom corrélé par la hausse des investissements dans l’immobilier, et pour cause : les taux d’intérêts, qui sont les plus bas jamais connus jusqu’alors, finissent de convaincre les plus sceptiques de se lancer dans l’immobilier.

Internet n’est par ailleurs pas étranger à cette hausse de la cote de popularité du financement participatif. De plus en plus de plateforme de crowdfunding immobilier voient le jour et donnent la possible à chacun de voir un projet naître et se développer.

 

Investir dans le crowdfunding immobilier

Quels avis sur le crowdfunding immobilier ?

Avis crowdfunding immobilierLe financement participatif présente son lot de points positifs et de risques vis-à-vis desquels il convient de se méfier.

Un projet, aussi intéressant semble-t-il, peut ne pas aboutir et entraîner avec lui votre financement, sans que vous ne puissiez jamais le revoir. En effet, ceux à la tête du projet peuvent décider de l’abandonner si celui n’aboutit pas où s’ils connaissent la faillite. Heureusement, la majorité de ces projets ne connaissent pas un tel destin, bien que le risque soit réel.

Un autre risque réside dans la nature de votre l’investissement. Celui-ci peut-être à l’origine d’un montage financier et il peut arriver que vous soyez responsables (et que vous devez donc assumer) certaines dettes de la société en question dont vous n’aviez pas connaissance. Un autre risque réside dans le fait de voir son investissement perdre de la valeur. S’il s’avère que vous achetiez des titres, ces derniers peuvent perdre leur valeur, au point de ne plus pouvoir les revendre.

À l’inverse, le financement participatif peut être synonyme de points positifs peut présenter bien des intérêts. Le retour sur investissement peut être intéressant et atteindre les 12%. Ainsi, pour un investissement de 1 000 euros, ils vous est non seulement possible d’être remboursé mais aussi de gagner 120 euros, une somme que vous pourriez ensuite réinvestir pour un autre projet.

La multiplicité des plates-formes de crowdfunding vous donnent la possibilité de les comparer et de vous tourner vers celles qui vous fournissent le plus de garanties.

Bien que vous soyez obligé d’investir une somme minimale variant selon les plates-formes (la plupart impose un minimum de 1 000 euros), les sommes engagées sont relativement basses et la durée d’engagement est courte. Il vous est donc possible de générer des revenus intéressants en peu de temps. Du côté de l’entrepreneur, le crowdfunding immobilier lui permet de disposer rapidement de fonds pour financer son projet.

Sachez qu’aujourd’hui, le crowdfunding immobilier se fait également de plus en plus en cryptomonnaies. Avant de vous y essayer, nous vous conseillons cependant de vous renseigner sur le fonctionnement et l’actualité des cryptomonnaies.

Bon à savoir

Multipliez les investissements de divers types pour limiter les risques de perdre votre investissement.

Quelle plateforme choisir pour faire du crowdfunding immobilier ?

Il existe aujourd’hui plus de 500 plates-formes de crowdfunding à travers le monde. Les plates-formes de crowdfunding immobilier sont, elles aussi, très nombreuses : WiSEED, Homunity, Anaxago font partie de la longue site de ces sites, pour ne citer qu’eux. Privilégiez les plates-formes dont les projets sont sans équivoque. La plupart d’entre elles vous proposent d’en savoir plus sur un projet en vous informant quant à la somme déjà récoltée, les places restantes, et l’entreprise en question.

Ce n’est évidemment qu’en vous étant inscrit et en vous engageant sur un projet que vous pourrez jeter un coup d’œil au dossier d’investissement et à des informations plus sensibles au projet, réservées ainsi à ceux qui ont participé.

Pour choisir la meilleure plateforme de financement participatif immobilier, référez-vous à ses chiffres : combien de projets ont été financés ? Quelle est la somme totale investie ? Combien de membres la plateforme compte-elle ? Quel est le rendement moyen auquel vous pouvez prétendre ? Ces données en tête, vous pourrez établir un comparatif entre les différents sites et retenir la plateforme de crowdfunding immobilier la plus intéressante pour vous.

Aussi, arrêtez-vous sur la clarté des informations communiquées. Rappelons que vous pouvez (ou devriez pouvoir), à tout moment, consulter l’historique de l’entreprise concernée. En outre, pensez à comparer les frais appliqués par des plateformes comme Homunity pour tout savoir sur la répartition de votre financement et savoir comment cela marche d’un point de vue financier pour la plateforme et le gérant de l’entreprise financée.

Enfin, votre crowdfunding immobilier peut (et doit, pour être rentable) financer un projet situé dans une ville attirante dans le secteur de l’immobilier en France comme Bordeaux, Nantes ou Paris. Le crowdfunding immobilier peut aussi franchir des frontières : la Belgique connaît un franc succès en témoigne la vingtaine de millions investis en 2017 pour plus de 80 projets financés.

Redactor

Written by Nabil

Mis à jour le 23 Juin, 2020