Prêt immobilier : faites des économies sur votre assurance emprunteur

Très souvent exigée par les banques, l’assurance de prêt immobilier (ou assurance emprunteur) a un coût non-négligeable : elle peut représenter jusqu’à 35 % du coût total du crédit. Mais à quoi sert-elle exactement ? Et est-il possible de diminuer son coût ? Nous vous proposons un point complet sur l’assurance emprunteur.

Le rôle de l’assurance emprunteur

L’assurance de crédit immobilier est un contrat qui garantit à la banque (ou tout autre organisme prêteur) le remboursement du prêt en cas de problème. Par exemple, si l’emprunteur se retrouve dans l’impossibilité de couvrir ses mensualités, l’assurance peut entrer en jeu et prendre en charge ces remboursements en fonction des garanties souscrites. 

Comme expliqué par la Fédération Française de l’Assurance, l’assurance emprunteur couvre généralement : 

  • Les risques de décès : garantie toujours incluse dans un tel contrat, elle prévoit le remboursement total du capital restant à l’assuré au moment de son décès. De cette manière, sa famille est exemptée du remboursement.

  • La perte d’autonomie (PTIA) : souvent mise en ajout de la garantie décès, la garantie PTIA permet elle aussi une prise en charge des sommes dues par l’assuré.
  • L’invalidité ou l’impossibilité d’exercer une activité professionnelle : en fonction du contrat, l’assureur pourra alors rembourser intégralement ou partiellement les mensualités restantes.

  • La perte d’emploi : garantie moins fréquente, elle permet d’accompagner un emprunteur suite à un licenciement. Il n’aura, ainsi, pas à prendre en charge les mensualités de son crédit en plus de ses frais personnels alors qu’il n’a plus de revenus.

Comment changer d’assurance de prêt pour faire des économies ?

Comme indiqué dans l’infographie de Bonne-Assurance.com présentée ci-dessous, le fait de changer d’assurance de prêt immobilier peut vous permettre de réaliser des économies non-négligeables : 6 425 € pour un crédit de 200 000 €. En effet, les contrats d’assurance de crédit proposés par les banques fonctionnent sur le principe de la mutualisation : les risques de tous les emprunteurs sont couverts à travers chaque contrat. De ce fait, si vous n’avez pas un profil à risque (non-fumeur, jeune, etc.) vous payerez plus cher malgré tout.

En changeant d’assureur, il est donc possible d’opter pour une compagnie qui ne mutualise pas les risques de cette façon. Ainsi, vous ne payerez que vos propres garanties.

Mais encore faut-il savoir quand et comment il est possible de changer d’assurance emprunteur.

Jusqu’à 2010, les banques avaient le monopole pour ces contrats, mais depuis 10 ans maintenant, le marché s’est ouvert grâce à 3 textes de loi (la loi Lagarde, la loi Hamon et l’amendement Bourquin) afin de permettre aux emprunteurs d’avoir recours à la délégation d’assurance : c’est-à-dire de changer d’assureur.
En effet, depuis 2010, la loi Lagarde permet de changer d’assurer avant de contrat votre prêt immobilier. Vous avez ainsi la possibilité d’opter pour un assureur alternatif dès le début pour limiter vos frais d’assurance. Pour cela, il vous suffit de trouver un contrat proposant les mêmes garanties (ou des garanties supérieures) que celui mis à votre disposition par votre banque. Cette dernière a ensuite 10 jours pour donner ou non son accord.

Mais peu de futurs emprunteurs connaissaient cette possibilité. 

La loi Hamon, mise en place en 2014, offre une nouvelle impulsion à cette ouverture du marché. Elle permet plus de liberté quant à la délégation d’assurance puisqu’il est possible de changer de contrat à n’importe quel moment durant la première année suivant la signature du crédit immobilier.

Là encore, il est nécessaire de respecter certaines démarches : vous devez trouver un contrat équivalent ou supérieur à votre première assurance emprunteur et l’envoyer à votre banque en même temps que votre demande de résiliation. Une nouvelle fois, la banque a une dizaine de jours pour donner son accord ou non.

Toujours dans l’optique d’ouvrir le marché et de laisser plus de liberté aux emprunteurs, un article du code de la consommation a été modifié en 2018 pour inclure l’amendement Bourquin. Ce dernier permet, désormais, de changer d’assureur à chaque année. 

Le changement d’assurance de prêt immobilier se fait sans frais. Il nécessite simplement de respecter les conditions prévues par votre banque (ou votre assureur actuel) afin d’être sûr que votre demande soit validée sans aucun problème.

Posté par Sami Maraï

papernest utilise des cookies pour personnaliser votre expérience utilisateur et mesurer la performance de ses sites et de son app. En poursuivant votre navigation, vous consentez au dépôt de ces cookies sur votre navigateur tout au long de votre parcours de souscription. Pour plus d’information et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici.