Aides aux handicaps ou à l’invalidité : comment en bénéficier ?

Résumé : Les personnes en situation de handicap ou d’invalidité rencontrent des situations particulièrement compliquées au quotidien, que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel. Afin d’assister ces personnes au mieux, il existe un certain nombre d’aides diverses visant à alléger la pression financière que peuvent subir ces individus. Si vous cherchez à vous renseigner pour un proche ou pour vous-même, voici un récapitulatif des différentes aides existantes.

Obtenir une aide pour une personne handicapée

Bénéficier de l’Allocation Adultes Handicapés (AAH)

Cette aide est l’une des plus répandues pour porter assistance aux personnes handicapées. Versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), cette allocation est ouverte à l’ensemble des individus handicapés reconnus par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), ex COTOREP.

L’Allocation Adultes Handicapés (AAH) peut aller jusqu’à 902,70 € par mois, mais elle est conditionnée par les ressources du demandeur. Elle est attribuée pour un an au minimum, mais elle peut tout aussi bien être versée à vie selon la situation de la personne handicapée faisant la demande.

Pour en bénéficier il faut :

  1. Avoir entre 20 ans (16 ans si le demandeur n’est plus considéré comme à charge) et l’âge minimum légal de départ à la retraite
  2. Habiter de façon permanente en France (métropole ou DROM)
  3. Être reconnu comme une personne handicapée par la CDAPH
  4. Percevoir annuellement moins de 10 832 € pour une personne seule ou 19 607 € pour un couple. Ce plafond est augmenté de 5 416 € à chaque enfant à charge.

Suppression du complément à l'AAH

Depuis le 1er décembre 2019, le complément de ressources pour les personnes en situation de handicap n’existe plus. Cependant, si vous receviez déjà cette aide, vous continuerez d’en bénéficier. Plus d’informations en cliquant ici.

Obtenir la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

À l’inverse de l’AAH, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide régionale qu’il faut réclamer à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Cette prestation concerne les individus en perte d’autonomie, reconnus grâce aux critères du Code des actions sociales et des familles.

Si la PCH ne dépend pas des ressources du demandeur, les revenus sont tout de même comptabilisés pour établir le taux de prise en charge. Ce dernier sera de 100 % pour les personnes handicapées dont les revenus annuels sont inférieurs ou égaux à 26 926,24 € et de 80 % pour celles qui dépassent ce plafond.

Pour en profiter il faudra :

  • Avoir moins de 60 ans
  • Habiter de façon permanente en France (métropole ou DROM)

Demander la Majoration Vie Autonome (MVA)

Majoration Vie Autonome (MVA)Venant compléter l’AAH, la Majoration Vie Autonome (MVA) vise à faciliter le quotidien des personnes handicapées résidant dans un logement indépendant. Cette prestation est versée par la CAF (ou la MSA si vous dépendez du régime agricole) de façon automatique à tous ceux qui respectent les conditions d’attribution suivantes :

  • Percevoir l’AAH
  • Avoir un taux d’incapacité permanent d’au moins 80 %
  • Résider en France de façon permanente
  • Ne pas avoir de revenus professionnels
  • Percevoir une aide au logement pour une résidence principale
  • Habiter seul ou avec un conjoint (concubin ou pacs également)
  • Ne pas être logé en résidence ou en foyer

Les aides pour aménager son logement

En France, les logements sont très rarement adaptés aux personnes en situation de handicap. Malheureusement, les travaux pour adapter l’habitation aux besoins d’un individu handicapé s’avèrent assez coûteux.

Pour alléger la facture, il existe plusieurs dispositifs nationaux comme le programme Habiter Facile de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) permettant de financer 50 % des travaux, avec un plafond de 10 000 €.

L’Anah propose d’autres aides au logement comme la Prime Rénov. Pour vos travaux de rénovation énergétique, d’accessibilité ou encore de rénovation de copropriété, n’hésitez donc pas à vous renseigner.

Vous pouvez également vous tourner vers le Prêt pour l’Amélioration de l’Habitat (PAH) de la CAF, un prêt avec un taux d’intérêts de 1 % pour financer jusqu’à 80 % du coût des travaux dans la limite de 1 067,14 €.

Les aides au handicap et à l'invalidité

Les aides pour un enfant handicapé

Bénéficier de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH)

Pour faire face aux frais liés au handicap d’un enfant de moins de 20 ans, la CAF et la MSA proposent aux parents une Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH). Cette aide peut s’obtenir selon les conditions suivantes :

  1. Résider en France de façon permanente
  2. Avoir un enfant, âgé de moins de 20 ans, à charge présentant un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Il est possible d’obtenir l’AEEH si on a la charge d’un enfant de moins de 20 ans avec un taux d’incapacité compris entre 50% et 79%. Pour cela, il faut que ce dernier fréquente un établissement spécialisé, réclame des soins à domicile ou l’utilisation d’un service d’éducation spécialisé
  3. L’enfant en situation de handicap n’est pas en internat avec prise en charge totale des frais de séjour par l’État

Il est possible de profiter d’un complément à cette aide selon la catégorie dont relève l’enfant handicapé. Cette catégorisation est réalisée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées, elle donne droit à la majoration suivante :

CATÉGORIE MONTANT
catégorie n°1 99,45€
catégorie n°2 269,36€
catégorie n°3 381,25€
catégorie n°4 590,81€
catégorie n°5 755,08€
catégorie n°6 1 125,29 €

Faire une demande d’Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP)

L’Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP) est à destination des parents contraints de cesser, en partie ou totalement, leur activité professionnelle afin de prendre en charge un enfant de moins de 20 ans qui serait handicapé ou victime d’un accident grave.

L’AJPP est une indemnisation journalière de 43,83 € par parent pour les couples et 52,08 € pour les parents isolés. Cette prestation ne peut être perçue plus de 22 jours par mois avec une limite de 310 jours d’indemnisation maximum en 3 ans. Avec un enfant handicapé de moins de 20 ans à charge, pour obtenir cette aide il faut :

  • Être salarié (privé ou public)
  • Être travailleur non salarié
  • Être en formation professionnelle
  • Percevoir une allocation chômage
  • Être salarié à domicile employé par un particulier

Comment recevoir la pension d’invalidité ?

Pension d'invaliditéIl est important de dissocier les personnes en situation de handicap (physique ou psychologique) et celle en situation d’invalidité. En effet, la notion d’invalidité n’est utilisée qu’au niveau professionnel. Cette dernière se caractérise par une incapacité permanente qui vient diminuer la capacité de travail d’au moins deux tiers.

Cette aide, cumulable avec l’AAH, est à réclamer à la Caisse Primaire de l’Assurance Maladie (CPAM). Elle repose sur trois catégories d’invalidité déterminées par le médecin de la CPAM, à savoir :

  • Invalide capable d’exercer une activité professionnelle (catégorie n°1)
  • Invalide incapable d’exercer une profession (catégorie n°2)
  • Invalide incapable d’exercer une profession et obligé de compter sur un tiers pour effectuer les tâches de la vie quotidienne (catégorie n°3)

La CPAM peut directement instituer une demande de pension d’invalidité, mais il est aussi possible de la réclamer par soi-même en passant par le médecin traitant. Pour être éligible il faut :

  1. Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite
  2. Justifier d’au moins un an d’immatriculation à la sécurité sociale à partir de l’arrêt de travail
  3. Avoir un taux d’incapacité, reconnu par le médecin de la CPAM, de 66 % minimum
  4. Avoir réalisé au moins 600 heures de travail salarié ou avoir cotisé sur un salaire équivalent (ou supérieur) à 2,03 fois le SMIC horaire au cours des 12 mois précédents l’arrêt de travail

Obtenir l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI)

Pour une personne en situation d’invalidité, il peut être très compliqué de parvenir à s’assurer un minimum de revenus. Privé d’une activité professionnelle (au moins en partie), certains individus n’ont d’autre choix que de compter sur la pension d’invalidité pour subvenir à leurs besoins.

Variant selon la composition du ménage, l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) permet de profiter d’un maximum de 831,97 € par mois. Attention, ce complément est sous conditions de ressources, ainsi il s’adresse uniquement aux bénéficiaires de la pension d’invalidité qui perçoivent :

  • 8679,01 € par an (donc 723,25 € par mois) pour une personne seule
  • 15 201,92 € par an (donc 1 266,82 € par mois) pour un couple

Suivant si on dépend de la CPAM ou de la MSA, il suffit de contacter l’organisme adéquat pour demander l’ouverture des droits à l’ASI.

Les avis et les commentaires

star star star star star
1178 avis - Excellent
swipe arrow swipe arrow
starstarstarstarstar
Cecile J

Efficace!

Efficace! Rapide! Clair!

29 Avr 2020
starstarstarstarstar
Leslie-Anne Madre

Simple

Simple, efficace et surtout de très bonnes explications

19 Avr 2020
starstarstarstarstar
Nicolas

Bons plans pour faire des économies!

J'ai été particulièrement séduit par la clarté des propositions très avantageuses et la facilité de mise en place du contrat. Je le recommande

05 Mai 2020
starstarstarstarstar
Ojea

Très professionnel

Très professionnel, précis et agréable je recommande

03 Avr 2020
starstarstarstarstar
KLEINBERGER

Parfait

Parfaitement parfait

16 Mar 2020
starstarstarstarstar
Nicolas

Bons plans pour faire des économies!

J'ai été particulièrement séduit par la clarté des propositions très avantageuses et la facilité de mise en place du contrat. Je le recommande

05 Mai 2020
starstarstarstarstar
romano gaetan

Bonjour,

Une équipe formidable avec une grande écoute et un professionnalisme irréprochable merci.

04 Mai 2020
starstarstarstarstar
Nicolas

Bons plans pour faire des économies!

J'ai été particulièrement séduit par la clarté des propositions très avantageuses et la facilité de mise en place du contrat. Je le recommande

05 Mai 2020
star star star star star

Envie de voir plus d'avis sur papernest ?

trustpilot
Redactor

Ecrit par Matthieu

Mis à jour le 30 Sep, 2020