Le gouvernement revoit le prix d’achat de l’énergie solaire

Il y a une dizaine d’années, le gouvernement avait fixé des tarifs pour le rachat de l’énergie solaire. Ces tarifs avaient pour but d’encourager les investissements en les rendant rentables. Ils devaient être en vigueur pendant encore dix ans, mais il semblerait que le gouvernement souhaite revenir sur sa décision.

Le coût de l’énergie solaire

Les tarifs de rachat de l’énergie solaire avaient été fixés par le gouvernement il y a dix ans pour encourager les investissements. À l’époque, les panneaux photovoltaïques coûtaient bien plus cher. Pour montrer aux investisseurs que le solaire valait le coup, le gouvernement a décidé d’un prix de rachat qui permettait de rentabiliser l’achat de ces panneaux.

Le prix de rachat de cette électricité verte avait donc été calculé selon le coût des panneaux et leur espérance de vie : 20 ans. Dix ans après cette décision, le coût des panneaux solaires a beaucoup baissé. Le gouvernement considère donc que le prix de rachat fixé n’est plus justifié.

Le point du vue du secteur de l’énergie solaire

Les acteurs de l’énergie solaire voient ce revirement de situation comme une mise en danger.

En effet, la rentabilité des investissements avait été calculée sur vingt ans avec les tarifs de rachat fixés. Bien que le coût des panneaux photovoltaïques ait baissé, il n’en est pas moins que ceux achetés il y a dix ans étaient bien plus chers. Si le gouvernement baisse le prix de rachat, il met en danger la rentabilité des investissements passés.

La profession craint que ce changement fragilise la filière et décourage des investisseurs potentiels ou empêche différents acteurs de rembourser leurs crédits. De nombreux projets de développement pourraient être abandonnés, alors que les énergies renouvelables sont au cœur du projet de développement durable.

Les chiffres

Les tarifs de rachat de l’énergie solaire fixés par le gouvernement il y a dix ans sont d’environ 300€/mWh (mégawattheure). Ces tarifs concernent les fournisseurs d’électricité qui rachètent l’énergie solaire aux producteurs.

Le gouvernement souhaite désormais les baisser de 30 à 40%. Le gouvernement trouve cette baisse justifiée car le coût des panneaux solaires a, quant à lui, été divisé par dix. Ces nouveaux tarifs ne viseraient pas tous les parcs solaires mais seulement ceux :

  • mis en service avant 2011 ;
  • avec une puissance supérieure à 250 kWc (kilowatt-crête).

Ce changement concernerait alors qu’une minorité des contrats (environ 850) mais cela permettrait au gouvernement d’économiser 400 millions d’euros.

Pour en savoir plus au sujet de ce changement, suivez ce lien.

Redactor

Ecrit par Lina

Mis à jour le 5 Nov, 2020