Comment automatiser la gestion de ses finances personnelles ?

Gérer ses finances personnelles est essentiel pour réaliser ses projets et préparer son avenir. 

Mais soyons honnête : personne n’a vraiment envie de passer des heures la tête entre les  lignes de ses comptes en banque toutes les semaines. 

Heureusement, beaucoup d’avancées technologiques nous facilitent aujourd’hui grandement la  tâche. Vous pouvez gagner beaucoup de temps (et diminuer votre stress par la même  occasion) en mettant simplement la plupart de vos tâches financières en pilote automatique. 

Que peut-on automatiser ?  

Vous pouvez aujourd’hui automatiser à peu près tous les aspects de vos finances.  

Bien sûr, parfois, cela vous demandera une configuration initiale qui peut prendre un peu de  temps. Mais c’est autant d’heures futures que vous économiserez plus tard quand tout  fonctionnera de manière automatique. 

Plus concrètement, tout dépendra d’où vous en êtes et de votre situation financière, mais voici  tout ce que l’on vous recommande d’automatiser pour une gestion financière simplifiée. 

Vos factures 

C’est la première chose qui devrait être faite de manière automatique dans vos finances : le  paiement de vos factures.  

Faites en sorte que chacune de vos factures soit payée automatiquement tous les mois par  prélèvement automatique plutôt que d’avoir à effectuer un virement mensuellement.  

Non seulement vous vous assurez de payer vos factures à temps (et évitez donc parfois des  pénalités), mais vous vous libérez aussi d’une charge mentale qu’il est facile d’éviter de nos  jours. C’est autant d’énergie que vous pourrez dédier à des aspects bien plus importants de  

vos finances personnelles, comme la construction de votre patrimoine et la réalisation de vos  projets sur le long terme. 

Cette automatisation a en revanche un inconvénient : en “oubliant” un peu ses factures qui se  paient toutes seules, on peut vite oublier de se demander s’il ne serait pas temps de changer  de contrat pour une offre moins chère ou plus avantageuse.  

C’est là que des plateformes comme Papernest peuvent être particulièrement utiles pour  centraliser vos abonnements et comparer les offres plus facilement qu’en devant toutes les  parcourir une par une.

Votre épargne 

L’autre étape importante dans l’automatisation de vos finances personnelles, c’est d’épargner  une certaine somme d’argent tous les mois

Cela vous permettra à la fois de mettre de côté sur vos livrets d’épargne pour votre épargne de  précaution, mais aussi pour vos projets à court et moyen terme. 

Le piège, c’est qu’on peut facilement se dire qu’on mettra simplement de côté ce qu’il nous  restera à la fin du mois une fois toutes nos autres dépenses faites. Ce qui nous amène  malheureusement à deux problèmes : 

Souvent, il ne restera rien. Si vous avez de l’argent disponible sur votre compte courant,  vous aurez bien plus tendance à le dépenser que si celui-ci était “caché” sur un livret  d’épargne et que vous deviez faire un virement pour le récupérer.  

Vous risquez tout simplement d’oublier de mettre cet argent de côté à la fin du mois.  

Si l’idée de faire un virement en début de mois vous fait peur, gardez aussi en tête que vous  n’avez pas besoin de mettre de côté une somme importante dès le début. Vous pouvez très  bien ne commencer qu’avec quelques dizaines d’euros, puis augmenter au fur et à mesure  selon votre situation, vos moyens, etc. 

Tenir un budget mensuel vous permettrait également de savoir à l’avance combien vous  pouvez vous permettre d’épargner. 

Vos investissements 

Les livrets d’épargne sont un élément central de vos finances personnelles, mais si votre  situation financière est stable et le permet (vous avez une épargne de précaution, pas de  crédits à la consommation, un salaire qui vous permet de vivre confortablement, etc.), la  prochaine étape sera de commencer à investir votre argent. 

Faire fructifier votre capital sur le long terme demandera sûrement de placer votre argent sur  des supports plus rentables que les livrets d’épargne (ce qui n’est pas vraiment difficile à faire,  avec un taux du livret A historiquement bas). 

Ici aussi, l’automatisation sera votre meilleure alliée. Placez par exemple une somme d’argent  automatiquement sur une assurance vie ou un PEA, après avoir bien sûr recherché la meilleure  option pour vous. 

Il y aura peut être des ajustements réguliers à faire (en général, au mois une fois par an), mais  les meilleurs investissements sont souvent ceux qu’on oublie. 

Votre budget 

C’est le point le moins facile à automatiser complètement, mais je tenais quand même à le  mentionner dans cet article car il est important pour une gestion saine de ses finances. 

Tenir un budget est sans doute le meilleur moyen de garder le contrôle sur son argent. Difficile  d’optimiser ses finances sans savoir où part son argent tous les mois. 

L’une des meilleures techniques de budgétisation est ce que l’on appelle le “budget base  zéro”. 

C’est une méthode par laquelle vous allez allouer tout l’argent que vous possédez sur vos  différents comptes (courant, épargne, etc.) à des catégories de dépense. Le but : que chacun  de vos euros ait un objectif associé.  

Vous n’avez plus de catégorie “épargne”, mais que des catégories précises (comme nouvelle  voiture, achat de résidence principale, prochaines vacances…). Cela vous permet d’être très  clair sur vos objectifs, et sur le montant dont vous aurez besoin pour les atteindre. 

Le problème, c’est qu’aujourd’hui en France, il existe peu de solutions pour construire un  budget base zéro de manière automatique. Et quand bien même vous utiliseriez par exemple  les outils américains disponibles, cela demande quand même de garder l’oeil dessus  régulièrement. Mais honnêtement, le manque d’automatisation en vaut malgré tout la peine. 

Si c’est selon nous la meilleure méthode à suivre, dans tous les cas, on vous recommande au  minimum de tenir un budget de suivi, via l’application de budget de votre choix. La plupart  se synchronisent automatiquement avec votre compte en banque pour vous permettre  d’observer dans quelles catégories vous dépensez le plus.