Etudiant, stagiaire, salarié… Tout savoir sur l’APL

Avant toute chose, qu’est-ce l’APL ? L’Aide Personnalisée au Logement est une aide financière visant à réduire le montant du loyer. Elle est mise en place par la caisse d’allocations familiales qui est une branche de la Sécurité Sociale Française. Certaines personnes ne le savent peut-être pas, mais elles sont éligibles à l’APL. D’autres se demandent pourquoi ils n’y ont pas accès, des fois d’une année à l’autre. L’administration peut être un vrai périple quand on ne sait pas comment s’y prendre. Nous avons donc décidé de vous offrir notre aide dans cette aventure qui est la demande d’APL.

 

Les conditions d’attribution

 

La première chose à déterminer est de savoir si vous êtes éligible ou non à l’APL. Pour cela, le site du service public vous propose un simulateur qui vous permet d’évaluer votre éligibilité ainsi que le montant que vous pouvez percevoir. Plus précisément, les conditions pour obtenir cette aide sont diverses en fonction de votre statut.

 

Si vous êtes locataires :

 

  • il est possible de faire une demande d’APL en tant que locataire, colocataire ou sous-locataire (se déclarer au propriétaire avant est nécessaire) d’un logement conventionnée (meublé ou non).
  • le propriétaire est dans l’obligation de préciser si son logement est conventionné. Pour les HLM, une grande partie est conventionnée.
  • les personnes étrangères doivent justifier leur présence sur le territoire à l’aide d’un titre de séjour en cours de validité.
  • il n’y a pas d’âge requis pour une demande d’APL. Cependant les parents doivent signer ou cosigner le bail afin que la demande soit acceptée. Dans le cas où le mineur est émancipé, son nom doit être sur le bail.

 

Si vous êtes propriétaire :

 

  • en tant que propriétaire, vous avez la possibilité de demander l’APL si vous avez l’accès à la propriété d’un logement dit ancien s’il est localisé en zone 3 en bénéficiant d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale dont la conclusion doit être effectuée entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2020.
  • les personnes de nationalité étrangère devront justifier leur présence sur le territoire à l’aide d’un titre de séjour en cours de validité.

 

Si vous êtes résident en foyer d’hébergement :

 

  • il est possible de faire une demande si vous êtes résident en foyer, Éhpad, résidence étudiante, résidence autonomie ect..
  • les personnes de nationalité étrangère devront justifier leur présence sur le territoire à l’aide d’un titre de séjour en cours de validité.

 

La démarche

 

Le site du service-public.fr offre l’opportunité d’accéder à un service en ligne pour réaliser une demande d’allocation de logement en ligne. Ce processus permet de simplifier les démarches qui peuvent être longues. Ainsi, vous avez l’opportunité de bénéficier d’une estimation des aides qui peuvent vous êtes potentiellement données et valider votre demande.

 

Le montant

 

Le montant est fixé en fonction de plusieurs conditions qui vous sera obligatoire de remplir une fois sur le site de la CAF. Un simulateur est proposé pour tester son éligibilité et connaître le montant des aides qui peuvent être donné. Le montant est calculé en fonction de :

 

  • la situation familiale et le nombre de personne à charge vivant dans le même foyer.
  • les ressources de chaque personne du foyer.
  • la valeur du patrimoine immobilier et financier ainsi que celui de la personne avec qui le demandeur vit. La valeur du patrimoine doit dépasser les 30 000 €.
  • le montant du loyer ou des mensualité d’emprunt.

 

Le versement

 

L’APL est versée chaque mois. Elle peut être versée directement au propriétaire dans le cas d’une location ou au gestionnaire du logement foyer ou de l’établissement bancaire (en cas d’accession à la propriété).

Enfin, il peut arriver que pendant l’année vous avez un changement de situation. Cela concerne les déménagements, les coordonnées bancaires, la vie de famille ect… Tout changement doit être déclaré à la CAF. Il faut se connecter à son compte à l’aide de son numéro d’allocataire et de son code confidentiel pour entamer les démarches de changement de situation.

 

Vous savez maintenant tout sur l’APL. Il ne reste plus qu’à réaliser la demande.

 

Posté par Augustin Dortu