Déménager pour les nuls

Les cartons, c’est bon. Le gros scotch aussi. Vous avez soudoyé quelques ami.e.s à grand coups de promesses d’apéros et d’un coup de main de votre part le jour où eux devront déménager ou cacher un cadavre. Bref. Vous avez même convaincu Marie-Amédée, votre grande-tante (89 ans au compteur) de vous prêter sa 4L pour le trajet. C’est tout bon pour vous. Vraiment ? On n’est jamais trop organisé le jour d’un déménagement. Voici les grandes règles de base du déménagement pour les nul.le.s

 

L’organisation, le maître-mot, le seul, l’unique.

 

Vous, le déménagement, c’est avec le talent ? Alors déjà ça commence mal. Vous êtes doué.e dans tout un tas de domaines, mais lorsque s’il s’agit de gérer le déménagement le samedi, incluant deux matelas modèles “Princesse au petit pois” à descendre sur cinq étages avant de les remonter sur quatre, mieux vaut être organisé.e et rigoureux.se plutôt que champion.ne d’Auvergne de hand-spinner.

Comme pour vos courses, faites une liste et un rétro-planning. Inscrivez-y le nombre de cartons à prévoir avec les pièces auxquelles ils sont destinés. Pensez à trier avant de ranger.

Pensez à vos papiers

 

Championne indétrônée de l’administratif et de la paperasserie depuis le Néolithique (peut-être même avant), la France est LE pays où il faut remplir des papiers pour absolument tout et n’importe quoi : se marier, divorcer, aller en prison, tomber malade, acheter des petits pois, bref. Et le déménagement en fait partie. Donc, pour éviter de se retrouver le jour J dans un appartement sans électricité ni chauffage, voire sans logement tout court parce qu’on a pas pensé au contrat d’assurance habitation, on rédige une liste des organismes et personnes à contacter :

 

  • Le bailleur
  • Les fournisseurs d’électricité / de gaz
  • L’assureur du logement
  • Le fournisseur d’accès à Internet
  • La CAF
  • La CPAM ou l’organisme de sécurité social auquel vous êtes rattaché.e

Bien choisir son moment

 

Comme les demandes en mariage ou  le saut à la perche, le déménagement est en question de timing. Vous avez misé sur la mi-août ? Raté. Tout le monde déménage en août, et paradoxalement, personne n’est là pour aider ses ami.e.s à déménager. En conséquences, les entreprises de déménageurs professionnels sont prises d’assaut et en profitent pour gonfler les prix. Dans la même lignée, pour faire ouvrir les compteurs d’électricité et de gaz, c’est aussi Ragnarok. Il faut en moyenne 5 jours pour mettre l’électricité en service, mais en période de “pics” de déménagement, il n’est pas rare de devoir attendre plus d’une semaine…

L’art d’agencer ses cartons

 

Tou.te.s celles et ceux qui ont un jour travaillé à la Fnac le savent bien : les livres, c’est lourd. Donc, le carton empli de volumes de Chateaubriand édition La Pléiade 1907, on oublie. Rappelez-vous ces règles :

 

  • Dans un carton, c’est 50% d’objets lourds, 50% d’objets légers. On peut faire un mix livres / vêtements par exemple.
  • Les gros objets dans les petits cartons. Les petits objets dans les gros cartons.
  • À bannir : le carton marqué “divers”.
  • N’emballez tout frénétiquement : c’est un coup à perdre votre passeport sous les poêles à frire.
  • On ne place pas les cartons tout au fond du camion : mieux vaut caler en premier tout est ce qui fragile / volumineux.

 

Article rédigé par Marie Charbonnier