Prix de l’immobilier, Paris et les grandes villes ont la cote

Vous souhaitez acheter un logement ? C’est toujours le bon moment de le faire, grâce à des taux de crédit immobilier plus bas que jamais. Dans les grandes villes les prix augmentent toujours, ce qui n’empêche pas le marché de bien se porter avec des volumes de ventes toujours élevés. Revue de détail des conditions d’achat.

Le marché immobilier en grande forme

Le marché immobilier se porte bien. Après une année 2017 exceptionnelle en termes de ventes, l’année 2018 a débuté elle aussi sur les chapeaux de roue. Ces derniers mois, l’activité a tendance à se tasser légèrement comme le constatent les Notaires de France dans leur note de conjoncture d’octobre 2018. Mais ils rappellent aussi que les ventes restent bien plus nombreuses qu’il y a quelques années, encouragées par la faiblesse historique des taux de crédit immobilier.

On peut ainsi emprunter en moyenne à un taux de 1,40 % sur 15 ans, et au taux moyen de 1,55 % sur 20 ans selon les chiffres de L’Anil pour le 4ème trimestre 2018. Pour mémoire en 2014, les taux de crédit tournaient autour de 4 %. Ces taux devraient rester bas, au moins jusqu’à la fin de l’année comme l’indiquait la BCE (Banque centrale européenne) en octobre. Des taux de crédit bas représentent une occasion d’acheter très favorable pour les emprunteurs.

Des prix globalement en hausse dans les grandes villes

Selon les chiffres des prix de l’immobilier de Superimmo.com pour le mois de novembre, basées sur les plus de 800 000 annonces du site, la plupart des grandes villes voient leur prix augmenter sur les trois derniers mois. Les plus fortes hausses sont à rechercher du côté de Lyon (+4,4 %) et Strasbourg (+3,8 %). Les prix à Bordeaux qui ont flambé ces derniers mois continuent d’augmenter, mais plus légèrement (+2,9 %).

Seules les villes de Clermont-Ferrand et du Havre marquent une réelle baisse, de -1,7 % dans les deux cas. Dans le sud, les prix sont globalement stationnaires à Marseille, Montpellier, Toulon et Toulouse. Les augmentations de prix y sont inférieures à 0,5 %.

Les prix immobiliers, de 1282 € au m2 à plus de 10 000 €

Les prix s’échelonnent de 1282 € à Limoges à 10 630 €/m2 pour Paris. Dans la capitale le seuil des 10 000 €/m2 est donc bel et bien enterré, et les prix continuent d’augmenter ! Le montant d’achat moyen y représente l’équivalent de 24,7 ans de loyer. Nice (4939 €/m2), Bordeaux 4922 €/m2), et Lyon 4400 €/m2), sont parmi les plus villes les plus chères à l’achat.

Entre 3000 et 4000 €/m2, on trouve Nantes (3383 €), Lille (3179 €) et Ajaccio (3333 €).

Enfin les villes où les prix sont les plus abordables sont Saint-Etienne (1078 €/m2), Limoges (1282 €) et Brest (1408 €).

Alors n’attendez plus si vous avez un projet d’achat, les conditions sont réunies !

Posté par Stéphane Ravoninjatovo